La synagogue actuelle de Wolfisheim construite en 1897 remplace un édifice antérieur de 1837. Elle n'a pas subi de dégâts au cours du dernier conflit mondial. Elle sert actuellement aux communautés de Wolfisheim, Eckbolsheim et Oberschaeffolsheim. Une communauté israélite est mentionnée à Wolfisheim dès le XVIIIe siècle. En 1784, on y dénombre 80 personnes. En 1884, la communauté comprend 214 membres. En effet, à cette période, plus de la moitié de la population juive de France vit en Alsace (de 20 à 25000 personnes selon le recensement de 1784) et en Lorraine à la fin du XVIIIe siècle. Cette population est principalement rurale puisqu'en Alsace les villes étaient interdites aux juifs jusqu'à la Révolution. Cette situation est unique en Europe occidentale. L'autre facteur déclencheur de la construction des synagogues en Alsace, et notamment de celle de Wolfisheim, est une loi votée sous Louis-Philippe en 1831 décidant que les ministres du culte israélite seront payés par l'État comme les prêtres catholiques ou les pasteurs protestants. Les communautés juives n'ont plus, de ce fait, à entretenir leurs rabbins et peuvent donc investir dans les synagogues. Le massif antérieur de l'édifice, monumental, montre une division tripartite. Le portail surmonté d'une rose et d'un fronton triangulaire est flanqué de deux tours carrées à bulbe. Une inscription hébraïque figure sur le tympan. La nef qui prolonge le massif antérieur est en maçonnerie enduite. A l'intérieur les murs sont ornés de peintures de motifs floraux et de frises. Une tribune des femmes reposant sur des colonnettes existe sur trois côtés.

Médias

Nature des travaux

La façade de cette synagogue doit être ravalée et la dégradation normale des peintures intérieures défigure gravement le lieu de culte. Afin de préserver la mémoire et l'histoire du judaïsme en Alsace, ce lieu nécessite d'être restauré.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine