TABLEAU DE LA VIERGE AUX ROCHERS DE L'ÉGLISE DE BOIGNY-SUR-BIONNE

Cette œuvre d’art, d’une qualité artistique exceptionnelle, occupe le milieu du grand retable et domine le maître autel de l’église Saint-Pierre-ès-Liens de Boigny-sur-Bionne (Loiret). C’est une copie réalisée au début du XVIIIè siècle de l’huile sur bois peinte par Léonard de Vinci vers 1485 pour la Confrérie Franciscaine de l'Immaculée Conception, refusée par celle-ci et acquise vers 1500 par le roi Louis XII pour son palais du Louvre, où elle est exposée aujourd’hui au 1er étage du musée.

Ce chef-d’œuvre de Léonard de Vinci marque un tournant décisif dans sa carrière puisqu'il y expérimente son procédé du sfumato, qui atteindra la perfection sur la Joconde. Cette technique picturale, par une succession de glacis extrêmement fins, produit une texture lisse et transparente. Elle donne une impression de volume un peu vaporeuse, quasi évanescente, autour des visages et des contours.

L’église Saint-Pierre-ès-liens est un patrimoine important du village de Boigny-sur-Bionne, puisqu’elle fut l’église magistrale de l’Ordre militaire et hospitalier des Chevaliers de Saint-Lazare, qui soignait les malades et notamment les lépreux, nombreux à cette époque. En récompense de leur dévouement, Louis VII le Jeune leur offrit, à son retour de croisades en 1154, le domaine royal de Boigny, dont faisait partie cette église (où Louis VII s’est d’ailleurs marié la même année avec Constance de Castille). Un siècle plus tard, Louis IX (Saint Louis) confirme les donations de ses prédécesseurs et la commanderie de Boigny devient alors le siège de l’Ordre des Chevaliers de Saint-Lazare. Elle le demeure encore aujourd’hui.

C’est, semble-t-il, un ancien propriétaire du château qui offrit, vers la fin du XIXè siècle, la copie de la Vierge aux Rochers à l’église.

Médias

Nature des travaux

L’association BOIGNY PATRIMOINE ET HISTOIRE a donc proposé de contribuer à rechercher les moyens financiers nécessaires à la restauration de la toile et du retable qui la met en valeur.

Nous avons préalablement demandé l’autorisation écrite de faire réaliser cette restauration à M. le Maire de Boigny, propriétaire de la toile et du retable, et au curé de la paroisse de Boigny, chargée par la convention de son entretien. Des devis ont été demandés à des entreprises compétentes validées par la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Bien que la Vierge aux Rochers ne soit, à ce jour, ni classée ni inscrite à l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel de la France, il nous a paru indispensable de ne rien mettre en œuvre sans l’accord favorable de la D.R.A.C. Centre – Val de Loire.

Vocation du site

Cette toile est un élément important du patrimoine historique, culturel et artistique de Boigny-sur-Bionne. C’est à ce titre que notre association et de nombreuses personnes de bonne volonté consacrent beaucoup d’énergie pour trouver les fonds nécessaires à sa restauration. Cette restauration permettra de renforcer le lien social dans le village et le sentiment d’appartenance à une communauté fière de la richesse de son his-toire. Tout comme, il y a vingt ans déjà, l’association avait été créée pour contribuer à la restauration du pi-geonnier du château de la commanderie, qui s’était effondré… Parallèlement, une augmentation du tou-risme (avec ses retombées économiques pour les commerçants) peut être espérée. Chaque année, des groupes demandent déjà à notre association de visiter l’église et le pigeonnier

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • TABLEAU DE LA VIERGE AUX ROCHERS DE L'ÉGLISE DE BOIGNY-SUR-BIONNE

    Tableau de la Vierge aux Rochers

  • TABLEAU DE LA VIERGE AUX ROCHERS DE L'ÉGLISE DE BOIGNY-SUR-BIONNE

    Tableau de la Vierge aux Rochers