• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Le mobilier liturgique du Temple de Cassagnas

    Le mobilier liturgique garnissant le temple de Cassagnas est inscrit au titre des Monuments Historiques. Il nécessite aujourd’hui une restauration.

    Mobilier
    Temple
    Collecte en cours
    mobilier liturgique du temple de cassagnas
    pinMapSvgCASSAGNAS
    13 320
    1 320
    2 251

    58%

    Détails des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Partager ce projet

    Le projet : restauration du mobilier liturgique

    Achevé en 1840, le Temple de Cassagnas est bâti sur un terrain qui fut sans doute l'ancien cimetière catholique. L'église Saint-Pierre, elle, avait été détruite lors des luttes sanglantes qui opposèrent catholiques et protestants notamment pendant la Guerre des Camisards. Son emplacement est inconnu.

    Le temple se révéla, dès sa construction, affecté de nombreuses malfaçons et son accès fut finalement interdit le 10 octobre 1913, après que le clocher eut été frappé par la foudre. En 1923, le temple était vendu à l'Association Cultuelle, qui le rétrocédait à la commune en 2007. Le bâtiment était alors en très mauvais état, et la mairie décida, en conséquence, d'engager d'importants travaux de restauration, obtenant pour cela le soutien financier de l'Etat, de la Région Languedoc Roussillon, du Conseil Général de la Lozère, ainsi que de la Fondation du Patrimoine et de l'Association pour une Vie Culturelle à Cassagnas. Inauguré en 2014, le temple est désormais affecté aux manifestations culturelles et aux cultes.

    Pour la commune, il est le symbole de la volonté des Cévenols de conserver le patrimoine légué par les anciens. Il reste maintenant à remettre en état le magnifique mobilier liturgique, d'une qualité exceptionnelle, actuellement fortement dégradé par son stockage dans de très mauvaises conditions pendant la période antérieure aux rénovations du Temple. Ce mobilier du XIXe siècle a été inscrit au titre des Monuments Historiques en 2010. Il est composé d'une chaire à prêcher, de quatre bancs liturgiques, et d'une table d'autel. La chaire à prêcher est en bois de noyer pour tous les éléments de parement et en chêne (ou châtaignier) pour les deux escaliers. La cuve, fermée par deux portes latérales, est de forme polygonale, surmontée d'un fronton droit haut de 2m20 sans abat-voix. Le culot de la cuve est constitué d'arcs cintrés et de panneaux en noyer. Les bancs arrondis étaient disposés de sorte à former un demi-cercle au niveau du chœur du Temple. Les bancs les plus à l'extérieur étaient munis de deux portes latérales et d'une porte centrale menant à la Table d'autel. Le bois utilisé est le châtaignier. La Table d'Autel est aussi en noyer, le plateau étant constitué d'une plaque de marbre gravée datée de 1840.

    On trouve sur plusieurs des éléments des inscriptions donnant les noms ou initiales des donateurs ayant contribué au financement de cet ensemble. Le Temple étant parfaitement assaini, il est maintenant prêt à accueillir ce mobilier remis dans son état d'origine.

    • Mai 2021Ouverture de la collecte
    • Juin 2021Début des travaux
    • Septembre 2021Date prévisionnelle de fin des travaux

    Le lieu et son histoire : le lieu où l'un des premiers chefs camisards vécu

    Cassagnas est situé dans le département de la Lozère entre Florac et Saint-Jean-du-Gard dans les Cévennes, à 693 m d'altitude. Le petit village est établi à la rencontre des chemins de randonnées GR70, chemin Stevenson et GR72.

    L'étymologie de Cassagnas est issue du gaulois cassanos (cassé), signifiant chêne, et de sagnas, source. Le nom de la commune apparaît pour la 1ère fois en 1156 dans une bulle du pape Adrien IV, qui rattache l'église Saint-Pierre de Cassagnas à l'Abbaye de Cendras. Comme partout dans les Cévennes, la population s'était tout entière convertie au protestantisme et cette église sera donc détruite au 16ème siècle. A sa place, sera édifié le Temple qui sera lui-même détruit suite à la révocation de l'Edit de Nantes en 1685. Une nouvelle église sera reconstruite sur son site, elle-même détruite en 1789. Elle a joué un rôle très important dans l'histoire du protestantisme car c'est dans l'un de ses hameaux que naquit et vécut Pierre Séguier dit Esprit Séguier, l'un des premiers chefs camisards.

    Un nouveau temple est édifié entre 1834 et 1840. Bâtiment qui, dès sa construction, était affecté d'importants désordres qui n'ont cessé de s'aggraver du fait de l'outrage du temps. Il présente sur un plan architectural un grand intérêt par l'importance de son volume, la technicité particulière de sa charpente, la qualité de son dallage et l'originalité de ses aménagements intérieurs.

    Ce bâtiment abrite, en outre, fait rarissime, le mobilier qui le garnissait à l'origine et qui a été récemment inscrit au titre des Monuments Historiques. La commune de Cassagnas désire assurer la protection et la rénovation de ce lieu qui constitue un exemplaire original de l'architecture religieuse cévenole du début du XIXe siècle, afin de l'affecter à des activités culturelles et touristiques.

    La mobilisation : une commune mobilisée

    La commune de Cassagnas se mobilise une nouvelle fois autour du Temple de Cassagnas. Cette fois, c’est le mobilier liturgique du Temple qui est à l’honneur. Grâce à vos dons, ces biens exceptionnels seront préservés pour les générations futures.

    Les partenaires

    Conseil départemental de Lozère
    http://lozere.fr/
    Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC Occitanie)
    https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Occitanie
    Commune de Cassagnas
    http://www.cassagnas.fr/
    Partager ce projet
    Mise à jour le 11/09/2021

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

    Mon don

    • 80
    • 150
    • 250
    • 500
    infoSvgCoût réel après réduction d'impôt : 85.00
    (66% de l'impot sur le revenu)

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous