TEMPLE PROTESTANT DE LUNEVILLE

L’édification du temple de Lunéville a représenté un moment fort de l’histoire du protestantisme en Lorraine. Le Duché de Lorraine fut, dès le XVIème siècle, une terre hostile au développement de la Réforme protestante. Il faudra attendre la fin du XVIIIème siècle et la Révolution française, avec la reconnaissance de la liberté de culte, pour que les protestants de Lorraine puissent célébrer leur culte au grand jour. En 1802, avec le concordat¸ les protestants sont autorisés à réorganiser leurs églises. En 1835, la communauté de Lunéville demanda que la chapelle du château lui soit affectée. Après 8 ans de négociation, cette demande aboutit à un échec. Il fallut attendre 1847 pour qu’une salle communale lui soit affectée. La communauté lunévilloise grandissant, la construction d’un temple est alors envisagée. Une coreligionnaire Mary Jane Good d’origine anglaise fait don d’un terrain situé rue de la Gare (actuelle rue Carnot), mais celui-ci est jugé trop étroit par le Maire pour y construire un temple digne de la ville et de la communauté protestante. En 1868, le conseil municipal vote la concession gratuite du terrain actuel de la place du chaufour située à l’époque en périphérie sud de la ville mais dans un quartier en pleine expansion. Une souscription est ouverte, Mary Jane Good fait un don équivalent au prix du terrain qu’elle offrait, et une collecte est effectuée auprès de 400 personnes. Catholiques, israélites souscrivent à côté des protestants dans un élan de sympathie et de générosité. Le ministère de la Justice et des Cultes attribuera un secours. Le temple, construit sur les plans de l’architecte nancéien Henri Melin, est inauguré le 16 juin 1870. L’édifice est sobre avec une façade antérieure faisant plutôt référence à l’art roman. La nef est éclairée par 4 grandes baies en plein cintre et une rosace. Les vitraux actuels ont été réalisés entre 1958 et 1970 d’après des cartons d’Henri Macoin, paroissien et professeur à l’École Nationale des Beaux Arts de Nancy. À peine inauguré, la guerre franco-allemande éclatait pour aboutir à l’annexion de l’Alsace-Lorraine. Lunéville bénéficie de l’émigration alsacienne et mosellane. Nombreux sont ceux qui ont suivi les industriels protestants alsaciens venus installer leurs usines à Lunéville. En 1884, pour augmenter la capacité d’accueil, la courte tribune située au dessus du sas d’entrée fut agrandie et prolongée par des galeries latérales.
Intégré à l’histoire et au patrimoine local, le temple est depuis 2004 volontiers ouvert pour accueillir des manifestations culturelles. Sa sauvegarde est impérative.

Médias

Nature des travaux

Restauration du temple protestant de Lunéville (travaux extérieurs, restauration et protection des vitraux, révision de l'harmonium...). Le montant des travaux retenu dans le cadre de la souscription publique est de 18 848.22 €.

Vocation du site

Le temple continuera de demeurer un lieu de culte. En dehors des temps réservés aux offices religieux, des manifestations culturelles y sont organisées.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine