TEMPLE PROTESTANT DE THIAT

En 1847 il n’y a à Thiat, ni cimetière ni école et pas de ponts pour traverser la Brame ou la Gartempe. Cependant les nouvelles atteignent les habitants du village grâce aux colporteurs. On apprend qu’a Villefavard distant d’environ 30kms, un pasteur du nom de Napoléon Roussel vient de s’installer pour enseigner une nouvelle religion. Dès l’annonce de cette nouvelle, une délégation de douze pères de familles entreprend le chemin pour rencontrer le Pasteur, s’informer de cette nouvelle religion et demander à l’ecclésiastique qu’il préside un culte à Thiat. La requête est acceptée et le Dimanche des Rameaux se déroule à Thiat le 1<sup>er</sup> culte Réformé.
Monsieur Debrousses offre à la nouvelle communauté une grange qui deviendra le Temple grâce aux collectes en provenances d’Angleterre et d’Ecosse. C’est en 1890 que le clocher du Temple est érigé.
Ce petit temple, qui est le symbole de la présence protestante en Limousin va être restauré pour retrouver son allure d’autrefois et cette rénovation est le souhait des paroissiens qui persiste dans la religion de leurs pères, perdus et oubliés autrefois entre Brame et Gartempe.

Médias

Nature des travaux

Le coût global des travaux est estimé à 80 000€ (rénovation des murs extérieurs et intérieurs, rénovation des boiseries intérieurs et de la chaire cévenoles, établissement d’un système de chauffage mise aux normes sanitaires et électriques). Pour les financer, le conseil presbytéral de Thiat a décidé de vous associer à cette démarche solidaire, accompagnée du savoir-faire de la Fondation du Patrimoine, pour lancer un appel au mécénat populaire.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine