TOILES DE LA CHAPELLE NOTRE DAME DU CHATEAU A SAIGNES

Il est à Saignes une chapelle romane, aux lignes particulièrement pures, que tout le monde a l'habitude de voir de loin, sur son rocher. Mais combien de ceux qui passent savent que son intérieur austère offre au visiteur qui se donne la peine d'y monter une découverte surprenante ?

En effet, c'est une véritable surprise qui récompense de l'escalade jusqu'à la chapelle, avec les tableaux que l'on y découvre et que l'on s'attendrait à trouver plutôt dans une grande église, voire même dans un musée !
Hélas, si certaines de ces toiles sont en bon état, d'autres sont dans un état qui exigerait des soins urgents, tant qu'il est encore temps...

Un magnifique tableau de Florentin Damoisellet, un peintre du XVIIème siècle, représentant saint Jean-Baptiste au désert, a pu déjà être restaurée. En revanche, il en est une très abîmée, de la même époque et d'inspiration italienne, qui fait partie des cinq toiles du Cantal illustrant la Vierge en prière, une iconographie guère courante, dont trois se trouvent à Saignes (cf. La Peinture religieuse en Haute-Auvergne, de Pascale Moulier). Cette toile est d'une facture qui « paraît très bonne sous les craquelures. Le monogramme MP apparaît au bas de la toile ».

Moins abîmée (quelques accrocs dans la toile), mais tout aussi surprenante, une Adoration des bergers de Georges Guyon, un peintre qui exposa au Salon de 1837 à 1848, se révèle être une copie d'excellente facture d'un tableau de Ribera daté de 1650 (et exposé au Louvre).

Méritant également que l'on s'en occupe, on peut encore signaler une interprétation originale de la célèbre Madone à la chaise de Raphaël, où l'artiste, inconnu mais talentueux et imaginatif, a remplacé l'enfant Jésus par un livre de prière.

Avec les autres œuvres (La Vierge du Grand Duc, Vierge à l'Enfant, etc.), l'ensemble constitue une collection de peintures que nombre de communes du Cantal pourront nous envier une fois que nous aurons rendu à celles qui le nécessitent un état et une dignité à la hauteur de l'écrin que constitue la chapelle du château. Cela ne se fera que grâce à la mobilisation des habitants et des amis de Saignes, une mobilisation nécessaire et décisive vis-à-vis des aides complémentaires que la commune peut obtenir. Nous pourrons alors ne plus hésiter à entraîner les visiteurs jusqu'à cette chapelle, appelée à devenir ainsi encore plus emblématique de Saignes et, une fois qu'ils seront redescendus, à en faire bénéficier l'économie locale...

Médias

Nature des travaux

La restauration des ces cinq toiles s'élève à 19 685€ HT.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine