TOMBE DU BARON GÉNÉRAL EMILE MAIRE FROESCHWILLER

Louis Alexis Emile MAIRE, né à Lübeck le 8 septembre 1811, fils de Claude Augustin MAIRE, colonel et baron d’Empire à partir du 14 août 1813, et de Marie-Thérèse MORAND. Elève à Saint-Cyr, blessé à Montebello et Solferino, commandeur de la Légion d’honneur, il est nommé colonel du 8e de ligne le 6 septembre 1859, général de brigade le 24 février 1869, puis commandant de la 2e brigade de la 1re division du 7e corps. Le Général Baron Emile MAIRE est l’un des trois généraux français tués à la bataille de FROESCHWILLER du 6 août 1870. Il est le seul des trois à avoir été inhumé sur les lieux de la bataille. A ce titre sa tombe a été très tôt un symbole de résistance à l’envahisseur. En effet, uite à la déclaration de guerre de la France en juillet 1870, le 4 août, les armées allemandes et françaises s’opposent lors de violents combats à Wissembourg. Ils se soldent par la mort d’environ 3000 jeunes soldats et du commandant des troupes françaises, le Général Abel Douay. Les troupes françaises se replient alors sur le secteur de Woerth et Froeschwiller. Le 6 août se déroule la bataille que l’histoire retiendra sous l’appellation de « Bataille de Reichshoffen », mais qui en réalité s’est déroule dans la région de Woerth. Les pertes humaines sont terribles : environ 20 000 soldats. Les conséquences de la défaite française en Alsace du Nord sont immenses. Elle ouvre la route de Paris aux Allemands, avec comme étapes bien connues Sedan, le siège de Paris, la chute du Second Empire, la Commune et l’annexion de l’Alsace. La tombe a été conçue sur le principe, courant au XIX siècle, de la colonne brisée, qui symbolise en toute simplicité une vie fauchée dans l’élan, une mort prématurée. La majesté de la tombe, a été renforcée par une bordure composée de 8 potelets de fonte reliés par des chaines. Entièrement taillée en grès des Vosges, ses dimensions bien plus importantes que les tombes habituelles, veulent donner la dimension du personnage, du chef et de son sacrifice à la tête de ses hommes pour une cause juste. A cause de sa valeur symbolique, la tombe a été saccagée par le régime nazi. Il ne reste d’origine que le socle dont même les écritures ont été buchées. Après la seconde guerre mondiale une réhabilitation sommaire du monument a consisté à réinstaller un fut cylindrique sans respecter les proportions d’origine.

Médias

Nature des travaux

Les travaux prévoient de restaurer la tombe dans un scrupuleux état d’origine. Par ailleurs, la remise en place d’un entourage de tombe de la même époque que l’entourage en fonte d’origine, permettra de rendre à la tombe du Général toute sa valeur culturelle.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine