Charloun, chantre de la Provence rurale, d’une personnalité exceptionnelle, ce Verlaine des Champs que Marie Mauron baptisa le « Solitaire Enchanté » fut l’un des principaux artisans de la survivance et du prestige de la langue provençale, considéré par Frédéric Mistral comme le premier poète populaire de France qui chante sa charrue et la sache chanter. Un siècle plus tard ses chansons sont encore d’actualité et son souvenir bien vivant aux cœurs de provençaux.

Ses admirateurs et les Félibres, au moyen d’une souscription publique, lui offrirent en 1932, une sépulture, digne monument funéraires dont les sculptures représentent les scènes de la vie pastorale et rurale chantées par Charloun. Ce fut l’œuvre de deux sculpteurs de talent : Férigoule d’Arles et René Iché dont la renommée dépasse nos frontières.

Médias

Nature des travaux

Hélas ! Aujourd’hui les outrages du temps ont sérieusement dégradé les magnifiques sculptures du tombeau. Les quatre niches situées de part et d’autre du tombeau sont très endommagées et doivent être traitées pour conserver ce qu’il reste et reconstituées à l’identique. Il est maintenant urgent de procéder à une restauration qui a été confiée au sculpteur Gérald Grailhe de Saint Martin de Crau.

Vocation du site

Le tombeau reste avant tout un lieu de recueillement à la mémoire de ce grand poète provençal cher à nos coeur mais c'est aussi un lieu de visite pour les touristes charmés par nos traditions régionale.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine