Ce projet a bénéficié de la prime Skoaz ouzh skoaz du Conseil régional de Bretagne

Située dans Carhaix, la collégiale Saint-Trémeur est établie vers 1371 en place d’un prieuré fondé au XIIe siècle par les bénédictins de Redon. L’édifice a souffert lors des événements historiques qui ont marqué la ville. En 1882, une nouvelle église est bâtie par l’architecte Le Guerranic. De l’ancien bâtiment, seul subsiste le clocher porche qui porte deux dates : 1529 en bas et 1535 en haut (classé aux Monuments historiques en 1921). Pour la partie plus récente de 1882, l’architecte diocésain Le Guerranic, originaire de Saint-Brieuc, a choisi un style néogothique.
Le chœur de l’édifice se termine par un chevet plat ouvert par une grande baie ajourée culminant à une dizaine de mètres. Cette verrière, constituée de verres clairs, laissant passer une lumière crue et pauvre, ne mettait pas en valeur l’église.

Médias

Nature des travaux

La Ville de Carhaix, en accord avec le diocèse, a donc décidé d’offrir à Saint-Trémeur un vitrail et une rosace en adéquation avec les sentiments de stabilité et de sérénité qui se dégagent des lieux.
Le projet de Jacques Godin, peintre de Pont-L’Abbé, s’oriente vers une composition ouverte et dynamique traduisant une évocation plutôt qu’une narration descriptive. Il a choisi de s’inspirer du thème des sept jours de la création, en parfaite adéquation avec la structure de la baie.

Vocation du site

Lieu de culte

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine