S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet

Menu

Abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives

La tour de l'abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives se trouve sur un sol instable et menace aujourd’hui de s’effondrer

Abbaye
Abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives
missionBernSvg

© vue d'ensemble

pinMapSvgST PIERRE SUR DIVES
26 420
155 000

17%

87 782

Définition des montants

Collecte terminée
Merci à tous nos donateurs qui ont soutenu ce projet.L’appel aux dons est maintenant terminé.
Partager ce projet

Des travaux d'urgence à mener avant de poursuivre la restauration globale du site

La tour Saint-Michel a subi au cours de l'histoire des destructions, des incendies et une surélévation.

A l'occasion des travaux de Réhabilitation des bâtiments conventuels de l'ancienne abbaye bénédictine, une instabilité de la tour Saint Michel de l'abbatiale a été mise en évidence.

L'état sanitaire montre des désordres importants, fissures verticales et ventres, s'accentuant. L'architecte en chef des monuments historiques, Pascal Prunet, en charge du programme, et les experts ont jugé que l'édifice est affecté d'un double dévers et de nombreuses fissures structurelles, suffisamment sérieuses pour interdire la poursuite des travaux de l'aile ouest des bâtiments conventuels, adossée aux façades ouest et sud la tour, et nécessiter des travaux d'urgence.

Les études entreprises (étude de sol et calcul de charges) ont démontré que cette instabilité avait des causes anciennes et s'est aggravée au fur et à mesure des destructions et remaniements de l'abbaye:

  • le niveau roman de fondation de la tour est plus haut que le niveau gothique de fondation de l'aile ouest,
  • au 13ème siècle, construction de l'aile ouest avec une salle voûtée (salle de l'aumône) qui masque la base de la tour dans un but de confortement et construction de la flèche,
  • aux 17ème et 18ème siècles, époque mauriste : nombreuses modifications : murs supprimés ou amaigris, ouvertures élargies avec suppression des jambages, départ de l'escalier démoli.

La tour se trouve sur un sol instable et menace aujourd’hui de s’effondrer.

La dernière tranche des travaux de réhabilitation des bâtiments conventuels ne peut s'achever tant que la tour Saint Michel n'est pas consolidée.

  • Juin 2018

    Sélection projet maillage Mission Bern

  • Juillet 2018

    Lancement de l'appel aux dons

  • Octobre 2018

    Démarrage des travaux

  • Janvier 2021

    Fin des travaux

Un peu d'histoire

L’Abbaye bénédictine de Saint-Pierre-sur-Dives a été fondée au 11ème siècle par la comtesse Lesceline, grand-tante de Guillaume le Conquérant. Dévastée par un incendie, l’église abbatiale est reconstruite au 12ème siècle.

La tour Saint Michel de style roman, vestige de l’église du 11ème siècle, ne servit jamais de clocher, les moines l’utilisaient comme pigeonnier et comme donjon en période troublée.

Des fouilles ont mis à jour en 2010 trois volées de marches d'un escalier monumental, remontant au 11ème siècle. Il porte en effet les traces de rubéfaction de l'incendie de 1106.

Tout laisse à penser que cet escalier était le lieu d'accès à la Tour pour un pèlerinage à Saint Michel à l'époque de la fondation de l'abbaye.

La tour est située au sud de la façade de l'église abbatiale, avec quatre étages d’arcatures.

Soutenir ce projet, c’est avant tout contribuer à la sauvegarde d’un site emblématique, mais c’est aussi participer à la revitalisation d’un centre-ville et à l’embellissement d’un cadre de vie.

Catherine Lecluze, déléguée départementale à la Fondation du patrimoine

La tour Saint Michel de style roman, vestige de l’église du XIIe siècle, ne servit jamais de clocher, les moines l’utilisaient comme pigeonnier et comme donjon en période troublée. La flèche est du XIIIe siècle.

Un passionné

Nous disposons d'un joyau, c'est une des dernières abbayes complètes en Normandie

Françoise François, ancienne maire-adjointe au patrimoine

Soutenir ce projet, c’est avant tout contribuer à la sauvegarde d’un site emblématique, mais c’est aussi participer à la revitalisation d’un centre-ville et à l’embellissement d’un cadre de vie.

Catherine Lecluze, déléguée départementale à la Fondation du patrimoine

La tour Saint Michel de style roman, vestige de l’église du XIIe siècle, ne servit jamais de clocher, les moines l’utilisaient comme pigeonnier et comme donjon en période troublée. La flèche est du XIIIe siècle.

Un passionné

Nous disposons d'un joyau, c'est une des dernières abbayes complètes en Normandie

Françoise François, ancienne maire-adjointe au patrimoine

Soutenir ce projet, c’est avant tout contribuer à la sauvegarde d’un site emblématique, mais c’est aussi participer à la revitalisation d’un centre-ville et à l’embellissement d’un cadre de vie.

Catherine Lecluze, déléguée départementale à la Fondation du patrimoine

Un site central dans la vie de la commune

L'ensemble du site est très utilisé aujourd'hui : l'ancien réfectoire des moines sert d'auditorium (spectacles, conférences, séminaires, réunions... y sont donnés); la partie restaurée des bâtiments conventuels accueille la bibliothèque-médiathèque municipale; et l'ancienne abbaye recevra prochainement la salle de cinéma municipale.

L'église abbatiale et les bâtiments conventuels s'inscrivent dans un programme de mise en valeur du quartier en plein cœur du bourg avec la création du Pôle santé de l'Abbaye dans l'ancien collège et l'aménagement du parvis de l'abbatiale.

Les partenaires

Ville de Saint-Pierre-en-Auge

Partager ce projet
Mise à jour le 22/12/2023
missionBernSvg

La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

Découvrir la Mission Patrimoine

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org