ANCIENNE GARE DE DEPORTATION DE BOBIGNY

De l’été 1943 à l’été 1944, sous le gouvernement de Vichy, l’ancienne gare de Bobigny devient un des lieux en France de la déportation des Juifs pour l’Allemagne nazie. En 13 mois, 21 convois, 22 407 hommes, femmes, enfants, sont organisés. Un tiers des déportés juifs français, enfermé dans le camp de Drancy, est exporté au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Ces déportés étaient transportés dans les wagons plombés de la gare de Bobigny.

Gare banale de la ceinture parisienne, la discrétion de ce lieu et la proximité directe avec le réseau ferroviaire de l’Est se prêtent parfaitement à ce sinistre dessein.

C'est le seul exemple de gare ayant servi à la déportation presque à l'identique de sa configuration d’origine. Ce site est inscrit dans sa totalité - bâtiments, voies ferrées et sols - aux monuments historiques depuis 2005.

Médias

Nature des travaux

Symboliquement, la gare de Bobigny représente la dernière image de la France que les déportés juifs ont emportée avec eux. Ce fut aussi pour eux leurs derniers pas sur le sol français.

Le projet se propose entre autre, de nettoyer et de restaurer les pavés foulés par les déportés aujourd’hui enfouis sous une peau de bitume.

1 don de 20 € = 1 m² de pavés nettoyés
1 don de 150 € = 1 m² de pavés nettoyés et restaurés pour accueillir le public

A l’issue d’un concours, la maîtrise d’oeuvre du projet d’aménagement global a été confiée aux paysagistes et scénographes hollandais OKRA et Kossmann.Dejong, à l’agence d’architecture Philippe Prost, à l’éclairagiste 8’18’’, et au bureau d’étude l’Atelier d’Écologie Urbaine. Le projet global d’aménagement est financé par la Ville de Bobigny, le Ministère de la Défense, la Région Île-de-France, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Il est également soutenu par la SNCF.

 

Vocation du site

Redonner dignité et sens à ce site authentique

Après différents travaux conservatoires effectués sur le patrimoine bâti en péril, ancien bâtiment des voyageurs et halle aux marchandises, la Ville de Bobigny engage aujourd’hui un projet d’aménagement paysager et scénographique pour l’ensemble du site de 3,5 hectares. La ville souhaite révéler tout son paysage ferroviaire, en faire un lieu de mémoire ouvert au public, un lieu de transmission in situ de l’histoire de la Shoah, complémentaire au Mémorial de Drancy.

Partenaires

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine