Identifiants invalides.

APOTHICAIRERIE ET CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU A BEAUJEU

participation
de la fondation 20000 €

soutenir ce projet

L’apothicairerie et la chapelle de l’Hôtel-Dieu de Beaujeu : un patrimoine à protéger et à valoriser

A la fin du XVIIe siècle, l’hôpital de Beaujeu, face à la vétusté de ses bâtiments datant de l’époque médiévale, dut suspendre son activité hospitalière et décida la construction d’un nouvel hôtel-Dieu. C’est ainsi que les bâtiments de l’hôtel-Dieu de Beaujeu furent construits entre 1685 et 1705. Mais le désir d’augmenter la capacité d’accueil des personnes malades nécessita rapidement d’envisager leur agrandissement. Les fondations d’un nouveau bâtiment furent rapidement jetées et ce projet fut achevé en 1759. C’est dans ce bâtiment que nous trouvons l’apothicairerie (terme désignant les anciennes pharmacies). Les murs de l’apothicairerie sont recouverts de boiseries permettant d’exposer les centaines de pots de l’apothicairerie, tous classés au titre des Monuments Historiques. Les boiseries et le parquet de l’apothicairerie sont aujourd’hui très abimés. Une bonne restauration est nécessaire afin de redonner au lieu son aspect d’antan.                

Dès 1759, alors même que le nouveau bâtiment venait seulement d’être achevé, l’hôpital de Beaujeu délibéra sur la nécessité de construire une chapelle. Les travaux de la chapelle commencèrent en 1792. Elle fut achevée et bénite le 10 octobre 1804 par le premier vicaire de l’archevêque de Lyon. La chapelle est de forme oblongue et sa coupole bleu ciel est ornée d’une nuée d’anges avec en son centre une colombe dans un triangle. La coupole repose sur un système de pilastres cannelés à chapiteaux corinthiens, entre lesquels sont inscrits des médaillons représentant les Evangélistes. La chapelle est éclairée au nord par une grande baie avec un vitrail. Deux petits renfoncements abritent l’un un tabernacle, et l’autre un confessionnal. La chapelle présente des décors importants qui ont fait l’objet de sondages des peintures murales, réalisés en 2010 par Gérard Emond. Ceux-ci ont révélé deux campagnes majeures de restaurations dont la dernière serait datée de 1894. La première campagne de travaux, proche de l’état XVIIIe siècle, reprend un décor blanc et or, avec des menuiseries blanches. La seconde campagne, proche de l’état XIXe siècle, présente des décors rose et brun. La chapelle a aujourd’hui conservé son état XIXe mais ses décors sont très altérés.  

La chapelle et l’apothicairerie de l’hôpital constituent un patrimoine à restaurer et à valoriser. Intégrées dans les bâtiments de l’hôtel-Dieu tout récemment réhabilités en unités d’hébergement destinées aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, la chapelle et l’apothicairerie sont dans un état critique. Des travaux de restauration sont à envisager très sérieusement avant que les dommages ne soient trop importants et de ce fait irrémédiables.  

Médias

Nature des travaux

La restauration envisagée de la chapelle doit être complète et doit intervenir sur les boiseries, les décors en stuc, les vitraux et les peintures notamment, tandis que dans l’apothicairerie, il s’agit principalement d’une rénovation des boiseries. Ces restaurations nécessitent des coûts importants (350 000 €) auxquels l’hôpital seul ne peut subvenir. L’hôpital ayant pris à sa charge les travaux de la restauration extérieure des bâtiments de l’hôtel-Dieu, à savoir le dôme de la chapelle et la façade de l’hôtel-Dieu (plus de 1 million d’euros), il ne peut aujourd’hui subvenir aux travaux de la chapelle et de l’apothicairerie. En l’absence de ressources extérieures, ces travaux ne pourront avoir lieu.

Vocation du site

L’Hôpital de Beaujeu projette de travailler en partenariat avec l’Office de Tourisme de Beaujeu afin de faire découvrir aux touristes l’apothicairerie et la chapelle de son hôtel-Dieu. Ces différents lieux seront en effet ouverts au public et des évènements pourront également être envisagés dans la chapelle (conférences, concerts, expositions) sur l’année et également à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. En outre, l’office religieux continuera à être célébré dans la chapelle.  

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine