La chapelle de Granges-sur-Ain, sur la commune de Matafelon-Granges, est érigée au début du XIVe siècle (mentionnée dans les pouillés dès 1325). Plusieurs visites pastorales permettent de retracer l’histoire de l’édifice. Le 4 septembre 1655, l’archevêque de Lyon conseille aux habitants d’effectuer des réparations. Le 13 septembre 1700, le compte-rendu d’une nouvelle visite mentionne la réalisation des travaux proposés. En 1787, l’évêque de Saint-Claude publie une ordonnance. C’est au cours de cette même année que l’édifice est en partie reconstruit par Philibert Sourieux, maître maçon de Sarmur en Marche. En juin 1826, la visite de Mgr Devie nous apprend que la population des villages de Bombois et Granges est d’environ « 300 âmes ».

Malheureusement, la chapelle est presque entièrement enduite au ciment dans les années 1970, ce qui rend les murs très malsains, imprégnés d’humidité. Une vingtaine d’années plus tard, la commune et quelques bénévoles prennent en charge la réfection de la toiture et l’achat de bancs.

La municipalité fait procéder à l’assainissement extérieur et l’association « Le Val d’Orphée », créée en février 2009, se fixe comme objectif de restaurer l’intérieur à l’identique. Le béton des murs du chœur et de la petite chapelle Notre-Dame est retiré et les façades restaurées à « pierres vues ». Les voûtes reçoivent un enduit, l’électricité est mise aux normes et une statue de Saint Antoine ermite, en bois, comme à l’origine, est commandée à un sculpteur.

Une aide financière de la Fondation du patrimoine et de la Région Rhône-Alpes, permet de remplacer les vitres par des vitraux, réalisés selon les techniques de l’époque.
Enfin, le reliquaire de Sainte Constance à papiers roulés, après une exposition au palais épiscopal de Belley ainsi qu’au musée de Brou du 26 février au 29 mai 2011, est restauré et replacé dans la chapelle.

Médias

Nature des travaux

Les travaux se poursuivent sur la chapelle ! La commune et l’association « Le Val d’Orphée » ont besoin de votre soutien !

La restauration de la nef est maintenant une priorité pour permettre à l’édifice de respirer et pour assurer une unité au niveau des teintes avec le chœur. Pour cette réalisation, la commune et l’association « Le Val d’Orphée » chargée de ce projet, font appel à des donateurs.

Vocation du site

Une fois restauré, l’édifice pourra retrouver son usage cultuel mais aussi avoir une vocation culturelle (visites commentées, tenue de concerts).

La chapelle de Granges, un peu à l’écart du village, dans un écrin de verdure, à proximité de la forêt, doit être restaurée et mise en valeur. Elle nous renseigne sur le passé et sera un témoignage pour les générations futures.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine