CHAPELLE DE TROLEZ A BRIEC

Bâtie au creux d’un vallon, Trolez est une adorable chapelle, construite au XVIème siècle, blottie dans son enclos à l’abri des regards. Mais à l’intérieur s’y dévoile un riche patrimoine de statues polychromes en pierre : Saint-Gwénolé et Saint-Jacques, dont le socle porte la date 1549, ou en bois : Saint-Philibert, Saint-Laurent, Saint-Mathurin et une magnifique Adoration des Mages du XVIe s.

L’histoire dit que cette terre de Trolez fut donnée par le Roi Gradlon à l’Abbaye de Landévennec, ce qui justifie son nom de chapelle Saint-Gwénolé. Mais de mémoire de paroissiens, on y a toujours vénéré Sainte Anne. Traditionnellement, le pardon annuel s’y déroule le dimanche qui suit le 26 juillet.

L’enclos comporte un calvaire avec aussi une statue de Saint-Jacques (la chapelle est une halte sur le chemin de Saint-Jacques qui mène les pèlerins de la Pointe Saint-Matthieu à Compostelle) et une stèle christianisée rappelant l’ancienneté du lieu.

Médias

Nature des travaux

La chapelle a été rénovée à partir de 1985 par les bénévoles du quartier : réfection des toiture, sol, murs et enclos. Les travaux, financés par des animations et fêtes locales, se sont poursuivis par la restauration des statues et la création d’une nouvelle Sainte-Anne.

La rénovation des vitraux, en mauvais état, n’avait pu être réalisée faute de moyens. Vandalisés en 2017, leur remplacement n’en est que plus urgent.

Un projet de vitraux modernes conçu par le peintre Yvon Daniel a reçu l’accord de la Commission diocésaine d’art sacré.

Pendant des siècles ce lieu sacré a été entretenu et embelli par des générations d’habitants de la trêve. Ces nouveaux vitraux sont le prolongement de leurs engagements et constituent le projet soumis à la mobilisation du mécénat populaire.

Que ceux qui y participeront soient d’avance remerciés.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine