CHAPELLE NOTRE DAME DU HAUT DE RONCHAMP

participation
de la fondation 30000 €

soutenir ce projet

  • Contemporain
  • Chapelle
  • Haute-Saône

Le Corbusier, un patrimoine à transmettre :

La chapelle Notre-­-Dame du Haut à Ronchamp (Bourgogne-Franche-­-Comté) est le fruit de l’audace de ceux qui, il y a plus de soixante ans ont fait appel à Le Corbusier pour reconstruire la chapelle du village endommagée à la libération en septembre 1944.

Site privé depuis 1799, il est aujourd’hui la propriété de l’association Œuvre Notre-Dame du Haut (AONDH). L‘œuvre fut réalisée dans le grand élan d’enthousiasme de la période de la reconstruction de la seconde guerre mondiale et inaugurée le 25 juin 1955.

La chapelle conçue par Le Corbusier est une œuvre majeure de l’art sacré du XX° siècle. Classée Monument historique en 1967, elle est le premier site de Franche-Comté labellisé «Patrimoine du XX° siècle».
En 2016, la chapelle est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO avec 16 autres sites de Le Corbusier.

actualité
du projet

Une chapelle pleine d'audace

Quelle audace de confier la reconstruction de la chapelle du village de Ronchamp (Haute-Saône) à Le Corbusier au lendemain de la seconde guerre mondiale ! Un acte visionnaire qui permis à la Franche-C...

Médias

Nature des travaux

A l'épreuve du temps :

Les bâtiments de Le Corbusier ont 60 ans. Structurellement les bâtiments sont solides, mais leur épiderme est fragile. La chapelle a été régulièrement entretenue : colmatage des fissures, blanchiment, étanchéité etc… . Mais les formes ne sont pas seules innovantes , les techniques le sont également. Les désordres les plus importants sont constatés dans le mur sud, le mur de lumière, celui qui subit les contraintes thermiques les plus fortes. Dès les premières années apparaissent des fissures dans l’enveloppe de 3 à 5 centimètres d’épaisseur réalisée par un ciment projeté sur une texture métallique. Technique tout à fait inédite d’une peau tendue en surface gauche sur une structure squelette pour réaliser un monumental corps creux qui filtre la lumière. D’autres interventions sont également nécessaires sur les bétons, les maçonneries et sur les vitrages.

Vocation du site

Un rayonnement mondial : 

A sa construction, la chapelle de Le Corbusier a surpris par sa modernité. Aujourd’hui encore, les formes déconcertantes, la franchise des matériaux, la variété des sources de lumière, surprennent toujours les visiteurs et les fidèles habitués du site, mais surtout le flux important de personnes venues du monde entier admirer cet édifice. Sur la fréquentation annuelle de quelques 67000 personnes, 70% des visiteurs sont étrangers.

Ce site est tout à fait exceptionnel. La chapelle est considérée par Le Corbusier lui-­‐même, dans l’ensemble de son œuvre, comme totalement singulière. L’architecte a su se saisir d’une commande religieuse pour l’interpréter d’une façon totalement nouvelle tout en respectant la tradition dans ses éléments les plus essentiels nécessaires à l’acte liturgique chrétien. Mais par la prise en compte de grands invariants de la tradition spirituelle : le rapport à la nature, la course du soleil, le rapport au temps, à l’ordre cosmique, la pénombre, intériorité habitée par la lumière, le silence, il ouvre l’espace à l’universel où toute personne peut trouver sa place.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine