• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    La Croix Basile à Sotteville-sur-Mer

    Elle a besoin d'une greffe de bras !

    Croix de chemin
    Collecte en cours
    La Croix Basile à Sotteville-sur-Mer

    © Etat de dégradation

    pinMapSvgSOTTEVILLE SUR MER
    4 200
    4 200

    100%

    4 200

    Définition des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Partager ce projet

    Redonner sa lisibilité à un marqueur du paysage

    Silhouette dans le paysage et témoin des pratiques des anciens du village, la croix a perdu l'un de ses bras.

    La restauration le lui rendra, et comprendra un nettoyage général ainsi qu'une remise en état du soubassement.

    Un vestige d'anciennes pratiques

    Posée au bord de la route de la mer, le long de la départementale 68, la Croix Basile interpelle le voyageur qui quitte Veules-les-Roses pour se rendre au bourg de Sotteville-sur-Mer. Solitaire, érigée en plein champ, avec le ciel et la mer comme seuls arrière-plans, elle garde entier son mystère. Pourquoi là ?

    Lorsque les paroissiens de Sotteville-sur-Mer l’ont érigée, la route départementale 68 n’existait pas. C’est la route qui s’est rapprochée d’elle, et non ses bâtisseurs qui l’ont mise intentionnellement là.

    La Croix Basile n’est pas une croix de limite, malgré sa proximité avec les forrières de l’ancienne paroisse Saint-Nicolas. À la Révolution, lorsque les pêcheurs de Saint-Nicolas ont été rattachés aux meuniers de la paroisse Saint-Martin, les limites administratives du nouveau bourg n’ont pas été déplacées. Les paysans de Sotteville ont conservé leurs terres. Et leur plaine, aujourd’hui encore, encercle Veules-les-Roses.

    L’histoire de la Croix Basile est donc bien une histoire de terre. Les plus âgés des Sottevillais se souviennent encore de ces processions des rogations qui, gamins, les conduisaient à travers champs jusqu’à ce calvaire solitaire. Chaque année, durant les trois jours précédant l’Ascension, le curé, les enfants de chœur et tous les paroissiens, s’y rendaient pour demander la protection divine des récoltes et des animaux. Aujourd’hui, les processions et leurs joyeux cortèges ont disparu. Mais la Croix Basile, elle, est là.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 02/12/2022

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Peu à peu, dans l’indifférence, le patrimoine de la France se dégrade. La Fondation du patrimoine et ses 850 bénévoles relèvent chaque jour le défi de sauver ce patrimoine pour le transmettre aux générations suivantes, à travers toute la France. Pour nous aider, faites un don.

    Mon don

    • 10
    • 100
    • 250
    • 500
    Coût réel après réduction d'impôt : 85.00 €info icon
    (66% de l'impot sur le revenu)
    Soutenir ce projet

    Vous aimerez aussi

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact