ECORCHES VEGETAUX DU DOCTEUR AUZOUX - MUSEE DE L'EDUCATION DE ROUEN

Le Musée national de l’Éducation conserve 32 modèles de botaniques réalisés dans les années 1870-1880 par les établissements Auzoux de Saint-Aubin-d’Ecrosville, dans l’Eure. Réalisés en papier-mâché moulé et peint selon la technique mise au point par le docteur Auzoux (1797-1880) pour ses modèles anatomiques, ces modèles végétaux ont été produits en nombre relativement restreint. Le musée national de l’éducation en présente un ensemble quasi complet. Pour la plupart signées « Auzoux fecit/1877 », ces pièces sont donc contemporaines du docteur Auzoux, ce qui leur octroie une valeur particulière.

Principalement destinés à l’enseignement, ces objets participent à l’émergence des cours de sciences naturelles et des leçons de choses. Ces 32 modèles ont d’ailleurs été donnés par le lycée Corneille de Rouen en 2007. Manipulables et démontables, ils représentent une grande innovation pédagogique, l’enseignement de la botanique passant alors par les herbiers ou les représentations en deux dimensions. Leur échelle permet en outre une démonstration à distance pendant les cours, touchant ainsi plus facilement les élèves.

L’intérêt de ces objets rares est donc multiple : témoins d’une industrie très spécialisée implantée dans un territoire rural de Normandie, souvenirs précieux de l’émergence de la botanique comme science méritant d’être intégrée à l’enseignement, héritage d’un prestigieux établissement scolaire rouennais et, enfin, matérialisation des évolutions pédagogiques au cours du XIXe siècle.

actualité
du projet

Rendez-vous aux jardins : les modèles botaniques du Dr. Auzoux

Rendez-vous aux jardins : les modèles botaniques du Dr. Auzoux Le Munaé conserve un ensemble exceptionnel de modèles botaniques créés par les établissements Auzoux à la fin du XIXe siècle. Venez déco...

Médias

Nature des travaux

Longtemps manipulés par les enseignants et les élèves, ces objets présentent un état de conservation délicat, tant pour ce qui concerne leur structure que leur surface. L’empoussièrement, l’encrassement et l’apparition de lacunes ont ainsi altéré leur surface, tandis que la corrosion des pièces métalliques endommage leurs structures et menace également leurs socles.

L’examen des objets permet en outre d’identifier une base de colle de poisson dans la dernière couche protectrice de surface ainsi que sur les surfaces peintes. La grande réactivité de ce matériau à l’humidité peut entraîner de nouvelles déformations ou une migration de pigments, ce qui nécessite une vigilance accrue des conditions de conservation.

Vocation du site

Cet ensemble d’objets exceptionnels bénéficie aujourd’hui de l’intérêt conjoint de la Société d’horticulture de Seine-Maritime - Amis des fleurs, association reconnue d’utilité publique, qui assure la maitrise d’ouvrage de l'opération, et de la Fondation du patrimoine, qui s’associent au musée pour mener à bien cette restauration estimée à 38 000 €.

Cette opération ne pourrait toutefois se faire sans la participation et le soutien de tous, que vous soyez amoureux du patrimoine régional, passionnés de botanique ou intéressés par l’histoire de l’école. C’est pourquoi un appel au don est lancé, afin que chacun puisse participer au financement de cette restauration qui, une fois achevée, permettra de présenter l’ensemble de la collection au public au travers d’une exposition.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine