Saint Martin, dédicace la plus fréquente des églises du Pas-de-Calais, indique souvent une fondation ancienne. Une église existait déjà en effet à Bayenghem au XIIe siècle. De ses origines romanes, elle a gardé la base de sa tour. Celle-ci fut rebâtie au XVIe siècle, dans le style gothique qui s’est attardé au-delà du Moyen Age dans nos contrées en guerre, et coiffée d’une belle flèche en pierre octogonale, à l’image de ses consoeurs de l’Artois.
De cette époque, l’édifice a conservé une jolie CHAIRE en bois sculpté, portée par un pélican, symbole du sacrifice du Christ, et un TABLEAU en bas-relief en albâtre, animé d’une vingtaine de personnages représentant la scène du Calvaire.
Dans le respect du style de la tour, on a rebâti la nef et le choeur durant la deuxième moitié du XIXe siècle. Le jour y pénètre par de hautes fenêtres en arc brisé, dont les meneaux de pierre forment un réseau de soufflets et de mouchettes, figures emblématiques de l’art gothique.
L’église dans un document du XVIIIe siècle, avant qu’elle ne soit agrandie au XIXe.
Ce bel édifice rural en pierre du pays, dont l’ancien choeur abritait le caveau seigneurial de la famille de Bernastre, a besoin aujourd’hui d’une grande restauration pour remédier aux aléas du temps : des lézardes fragilisent les murailles notamment du clocher, et les toitures doivent gagner en étanchéité pour éviter que les eaux pluviales n’aillent attaquer les voûtes de la nef et du choeur.

Médias

Nature des travaux

Les travaux de restauration sont prévus en trois phases. Cette 1ère phase porte sur la restauration du clocher, afin que cette flèche en pierres et son chemin de ronde, caractéristiques des églises fortifiées retrouvent une pérenne stabilité.
Le projet de restauration a été labellisé par le département et la région, permettant à l’église, non protégée au titre des monuments historiques, de bénéficier de subventions publiques couvrant les travaux à réaliser au clocher-porche. Mais pour rendre possible l’aboutissement de ce projet, vos dons nous sont absolument nécessaires.

Participer à la souscription, c’est non seulement redonner vie à l’église Saint-Martin de Bayenghem-lès-Seninghem, mais aussi réaffirmer la qualité artistique de nos monuments ruraux et promouvoir leurs richesses

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine