EGLISE DE DOMEVRE SOUS MONTFORT

En 1777, Dominique Grandgeorge, riche laboureur amodiateur originaire de Racécourt, épouse Jeanne Martin, fille de Joseph Martin amodiateur de Domèvre. C'est lui qui fit restaurer totalement le village et contribua avec son épouse à l'édification de l'église, terminée en 1839. Un médaillon ovale gravé dans la pierre à gauche de l’entrée de la nef de l’église indique : « à la postérité, pour les dons faits à l’église par Jeanne Martin, épouse de Dominique Grandgeorge, la fabrique, et, à défaut, la commune, s’oblige à faire chanter une messe haute le jour de leur fête – 1840 ».

Saint Èvre, septième évêque de Toul, était particulièrement vénéré dans ce diocèse (on y compte une cinquantaine d'églises qui lui sont dédiées). Il est à l’origine du patronyme du village associé au nom de la colline voisine qui le surplombe, le Montfort, connue pour son vin dit « vin bleu du Montfort ». 

Médias

Nature des travaux

Comment imaginer le village de Domèvre-sous-Montfort sans son église ! Elle en est le coeur et son unique patrimoine. Elle trône majestueusement au centre du village visible depuis les collines environnantes donnant un peu plus d’éclat au paysage que cet ensemble compose.

Malheureusement, l'église Saint Evre présente des risques d’infiltrations au niveau de la toiture. Des travaux d’entretien s’avèrent nécessaire pour la conserver dans son état actuel afin d'y accueillir des offices et cérémonies religieuses.

La commune de Domèvre-sous-Montfort (60 habitants), située dans le pays thermal du canton de Vittel, a pu au court des décennies passées, conserver son authenticité et son attractivité. Aidez-la en faisant un don !

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine