Notre église fait partie des édifices cultuels remarquables du canton de Joigny. Aujourd’hui, malgré l’entretien apporté depuis des années, et la première restauration effectuée en 2016, la seconde partie de la toiture a besoin de nos soins.
Datant pour parties du XIIe et du XVe siècle, l’édifice a été fortement remanié au troisième quart du XIXe siècle à l’occasion de la canonisation de Sainte Alpais. L’église est protégée au titre des monuments historiques (1976). Depuis plusieurs siècles, elle est fréquentée par des pèlerins et visiteurs français et étrangers qui viennent découvrir son architecture et les reliques de Sainte Alpais.
Alpais naît vers 1150. Atteinte de la lèpre et mise à l'écart du village, elle se rétablit en 1169. Cette guérison miraculeuse d’une maladie incurable provoque la naissance d’une admiration générale. Touchée par une paralysie presque complète, ne se nourrissant que de l'hostie jusqu'à sa mort en 1211, elle est favorisée de visions et d'extases.
Les pèlerins et les curieux que le prodige attire affluent et, en 1171, l’Archevêque de Sens, Guillaume aux blanches mains, décide de faire construire l'église actuelle; la logette où vivait Alpais y fut incluse (emplacement exact de la base du clocher actuel) pour que de son lit, elle puisse voir la célébration de la messe.
Avec l’abondance des pèlerins, la population locale vient s'installer à proximité de la nouvelle chapelle. Ainsi se crée au tout début du XIIIe siècle le bourg toujours actuel de Cudot. De grands personnages venaient visiter Alpais dont la reine Adèle, mère de Philippe Auguste en 1180 et 1200. Dans les siècles suivants, la réputation et le culte d'Alpais se répandirent dans toute l'Europe et on venait nombreux prier sur sa tombe. Henri IV s’y rendit en 1603.
Parmi ses visions, elle décrit l’univers : “qui a la forme circulaire et sphérique ; le soleil plus grand que la terre; la terre ressemble à un oeuf suspendu dans l’espace entouré d’une ceinture d’eau de tout cotés“ et est à ce titre vénérée par les astronautes de la NASA qui la considèrent comme leur sainte patronne.

Médias

Nature des travaux

Grâce à une souscription lancée avec la Fondation du patrimoine en 2016, nous avons pu restaurer le premier tiers oriental de la nef et du bas-côté Sud, ainsi que la sacristie et la liaison avec le clocher. Nous remercions tous les donateurs qui ont soutenu cette restauration ! La municipalité, soucieuse de préserver et de mettre en valeur son patrimoine, a décidé d’engager la seconde partie de reprise des toitures et quelque intervention à l’intérieur pour améliorer l’assainissement des lieux.

Soutenez la restauration !
Malgré les aides publiques sollicitées, la somme restant à la charge de la Commune est importante pour un village de 350 habitants. C’est pourquoi nous organisons de nouveau, en partenariat avec la Fondation du patrimoine, une souscription. Nous vous permettons de contribuer à la sauvegarde de notre patrimoine. Habitants et amis, commerçants et entreprises de la région, mobilisons-nous pour la sauvegarde de notre patrimoine commun !
Vous pouvez nous aider en faisant un don par chèque ou en ligne via le site sécurisé de la Fondation. Chaque donateur pourra bénéficier de déductions fiscales incitatives et la Fondation pourra apporter un financement complémentaire en fonction du montant de la collecte de dons.

Partenaires

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vos contreparties


  • ou plus

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE NOTRE DAME A CUDOT

    Eglise de Cudot (Yonne)

  • EGLISE NOTRE DAME A CUDOT

    Eglise de Cudot (Yonne)

  • EGLISE NOTRE DAME A CUDOT

    Eglise de Cudot (Yonne)

  • EGLISE NOTRE DAME A CUDOT

    Eglise de Cudot (Yonne)