L’église Notre-Dame-de-l’Assomption est un bel édifice gothique édifié aux XIIIème -XIVème siècles et restauré aux XVIème et XVIIIème siècles. Son puissant clocher du XIIIème siècle domine le village.
Au Sud, la porte de style roman donne accès à une nef voûtée d’ogives et une abside à cinq pans ; le gros pilier du bas-côté fut renforcé en 1784, car il menaçait de s’effondrer du fait du poids du clocher qu’il soutient.
Beaux éléments architecturaux : chapiteaux gothiques à crochets et à feuillages, élégantes baies à colonnettes « en délit », chapiteaux toscans et ioniques d’époque Renaissance.
Mobilier remarquable : statues de saint(e)s des XVIème et XVIIème siècles (Vierge, Jean, Barbe, Blaise, Eloi…), tableau ex-voto du martyre saint Blaise (XVIIème siècle), tableau de sainte Anne éduquant la Vierge, en compagnie de sainte Catherine (XVIIème siècle).
A l’extérieur : belle croix en pierre du XVIème siècle, au chevet ; sur la place, croix de mission en fer forgé, sur laquelle figurent les instruments de la Passion du Christ (XIXème siècle).
En 1954, la toiture du clocher fut totalement restaurée ; c’est à cette date qu’eut lieu le transfert du cimetière qui entourait l’édifice.
Notre église est mise en lumière tous les samedis, dimanches et fêtes ; une partie de cet investissement a été assurée par la commune en 1989, et le reste financé par le comité de la Saint-Vincent en 1990 ; le vieux coq rouillé de la flèche a été aussi remplacé.
En 2006-2007, la Municipalité a mené une importante opération de restauration :
►Travaux sur la chapelle sud, la sacristie et le porche occidental (couverture, charpente, auvent).
►Pose d’une grille au portail ouest.
►Pose d’ouvrants dans les vitraux du chœur pour améliorer l’assainissement intérieur de l’édifice.
De nouveaux désordres sont apparus sur notre église et il convient de reprendre le sauvetage de ce témoin de notre vie quotidienne depuis des siècles :
Les travaux à entreprendre :
Les travaux concernent les toitures et font suite à des désordres constatés antérieurement, mais qui se sont récemment aggravés : chute de tuiles sur les versants nord et sud de la nef, fuites d’eau pérennes par la toiture dont le lattis est en piteux état.
Malgré les fonds publics auxquels la commune peut prétendre, la somme restant à la charge de celle-ci reste importante.
Il est aujourd’hui possible de redonner vie à cet édifice !
En participant à la souscription organisée en partenariat avec la Fondation du patrimoine, la commune, et l’Association Beines Sauvegarde son Patrimoine, particuliers, entreprises et associations ont l’opportunité de contribuer à la restauration de ce monument, afin qu’il continue pendant de nombreuses années à susciter la fierté de la population et l’admiration des visiteurs.
Chaque donateur bénéficiera de déductions fiscales incitatives grâce à la Fondation du patrimoine qui pourra apporter une aide financière complémentaire en fonction du montant de la collecte des dons.

Médias

Nature des travaux

Les travaux à entreprendre :
Les travaux concernent les toitures et font suite à des désordres constatés antérieurement, mais qui se sont récemment aggravés : chute de tuiles sur les versants nord et sud de la nef, fuites d’eau pérennes par la toiture dont le lattis est en piteux état.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine