EGLISE SAINT ETIENNE DE BROUSSES ET VILLARET

Brousses-et-Villaret, commune située dans le département de l'Aude, est un petit village assis au pied de la Montagne Noire qui fait partie du Massif Central.

Brousses-et-Villaret a été constitué en 1792 par le regroupement de Brousses et le Villaret, auxquels s'est adjoint en 1970 un troisième hameau, Rebombier, situé à mi-chemin. Ainsi la commune est composée de deux hameaux principaux distants de deux kilomètres et d'un troisième de moindre importance situé entre les deux précédents. Il faut y ajouter plusieurs fermes isolées. On peut souligner que l'habitat est clairsemé même au sein des hameaux, laissant de grands espaces vierges qui font entre-autres le charme de ce village. Les plus anciennes citations des lieux remontent au 9ème siècle pour le Villaret, et au10ème siècle pour Brousses, le village a connu une économie florissante au 19ème siècle par ses nombreux moulins à papier et fabriques de draps.

L'église du Villaret est dédiée à saint Étienne. L’existence d’une église, possession de l’abbaye de Montolieu, est attestée dès le 10ème siècle. Il s’agissait certainement d’une petite église qui existe encore dans le cimetière.

L’église Saint Etienne actuelle date vraisemblablement du 18ème siècle. Elle aurait été alors édifiée sur les fondements et avec les ruines de celle de l’ancien prieuré. L’église Saint Etienne a été modifiée à plusieurs reprises par l’adjonction de la chapelle Saint Roch, puis des Fonts Baptismaux. Puis, des voûtes néogothiques en plâtre sur lattis ont été mises en place. Néanmoins, elle conserve des témoignages importants de son passé, comme les murs très épais et la voûte en pierre du chœur. Sa toiture en lauzes de belle facture et les revêtements en plaques de schiste des murs exposés aux intempéries sont typiques de l’architecture de la Montagne Noire.

Malheureusement, l’église Saint Etienne est actuellement en très mauvais état, et, l'accès à ce bâtiment, en a été interdit par un arrêté du Maire jusqu'à ce que des travaux puissent être effectués. La toiture est très dégradée et des infiltrations d’eau ont depuis des années causé des dégâts sur les murs et les voûtes plâtrées. Au début du 20ème siècle des réparations de la couverture ont été effectuées sans respecter les techniques traditionnelles et ce par l’utilisation, pour partie, de tuiles posées sur des parafeuilles.

Médias

Nature des travaux

Les travaux envisagés concernent la réfection de la toiture et la restauration des façades. Le coût total estimé des travauxest de 121 433 € H.T

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine