EGLISE SAINT GILLES DE VIDAI

La première trace écrite de la paroisse se retrouve en 1454. C’est une vacance de cure envoyée par le seigneur des lieux, Jehan Carrel (ancienne famille normande). Une tradition dit que Vidai fut en son temps un relais sur les routes de Jacques de Compostelle, les étapes précédentes étaient la Perrière et Vauvineux.

L’église porta deux noms Saint Jacques et Saint Gilles ; Saint Gilles remplaça Saint Jacques car plus proche de la dévotion des paysans.

L’origine de cette église remonte au XIIe siècle et son chevet est la partie la plus ancienne et la plus intéressante sur le plan archéologique.

Le pignon d’origine de l’église semble daté du XIIe ou XIIIe siècle. L’agrandissement de l’église fut entrepris au début du XVIe siècle et devait subir plusieurs remaniements successifs

L’édifice est très simple ; c’est celui de la majorité des petites églises de campagne ne disposant que de peu de moyens.

L'église se compose d’une nef unique rectangulaire et d’un chœur quadrangulaire tous deux couverts d’une voûte lambrissée ; cette voûte porte la date 1663 et les initiales de l’artisan R.L. Au nord une chapelle. Dans le mur Sud de la nef, deux portes murées et trois fenêtres dont deux en plein cintre et une à meneaux, très remaniée au XIXe siècle. La sacristie fut bâtie au XVIIIe siècle entre le cœur et la chapelle septentrionale.

La façade occidentale se compose d’une porte rectangulaire avec piedroits et archivolte moulurés et encadrée par deux puissants contreforts qui se prolonge jusqu’à la base du clocher. C’est la seule partie de l’édifice construite en pierre de taille.

Le clocher (rénové en 1992), situé sur la face sud est typique de ceux que l’on trouvait au XVIIe siècle dans le Perche et porte la date de 1642 comme l’indique le cadran solaire (cloche de 1866).

LE MOBILIER :
-l’autel du XVIe siècle
-la poutre de gloire, pièce de sculpture de bois la plus ancienne, sur laquelle est fixée la croix du Christ (restaurée en 1992 par l’artiste Laeticia MOITIE)
-le retable et le maître autel datent de la moitié du XVIIe siècle. C’est un trypique encadré de 4 colonnes corinthiennes galbées. De part et d’autre les statues de St-Jacques et St-Gilles.
-Bancs anciens datant du XVII et XVIIIe siècles
-La Chaire, construite en chêne est surmontée d’un baldaquin représentant la colombe du saint-esprit.
-Fonds baptismaux taillés dans de la pierre calcaire très friable.

Médias

Nature des travaux

Les travaux concernant la réfection de la toiture ainsi que la restauration des maçonneries enduits tant intérieurs qu'extérieurs.

Vocation du site

Site à vocation cultuelle et culturelle

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine