EGLISE SAINT HILAIRE DE BRIGUEIL LE CHANTRE

Brigueil-le-Chantre, petite bourgade à la limite des trois provinces du Limousin, du Poitou et du Berry, doit son origine étymologique au vocable brig ou briga, qui signifie montagne en Gaulois. Bâtie au XIIème siècle, de style roman limousin, sur un promontoire rocheux dominant un méandre de l’Asse, l’église Saint-Hilaire occupe le centre du bourg. Elle est donnée en 1185 à l’abbaye du Dorat (Haute-Vienne) et dépend du diocèse de Limoges. Jusqu’à la révolution Française, les revenus de la paroisse sont dévolus au Grand Chantre, haut dignitaire venant juste après l’abbé du Dorat dans l’ordre hiérarchique ecclésiastique, d’où le complément de nom de la commune. Après la révolution, l’église sera rattachée au diocèse de Poitiers. Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1937.

 

Médias

Nature des travaux

Les travaux de la première tranche ont permis de restaurer le clocher : maçonnerie, couverture, baies, portail, cloches. Une tranchée de ventilation intérieure et un drain extérieur ont permis d’assainir les murs. La recherche et la découverte partielle de multiples décors peints sur les murs intérieurs de la nef et du chœur n’a pu que renforcer notre conviction : cette église est bien un édifice remarquable, dont la valeur patrimoniale est incontestable. La tranche de travaux qui s’ouvre et concerne la nef et le chœur va permettre la purge des joints et enduits ciments des murs, le remplacement de la charpente de la nef et des couvertures, et la restauration des vitraux.

 

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine