EGLISE SAINT-LOUIS DE VINCENNES

Construite dans les années 1920, l’église Saint-Louis de Vincennes est conçue avant la première guerre mondiale, c’est dire l’audace des jeunes architectes Jacques Droz et Joseph Marrast qui, d’emblée, choisirent d’utiliser le matériau nouveau en architecture que représentait le béton armé, pour concevoir un espace dédié au culte dégagé des traditionnels murs et piliers. A cela s’ajoute la volonté immédiate d’en faire un projet artistique interdisciplinaire annonçant le renouveau de l’art sacré de l’entre-deux-guerres. Classée aux Monuments historiques, elle est une des rares églises de cette époque en France, entièrement conservée.

Le visiteur qui entre pour la première fois dans Saint-Louis est invité à vivre une expérience spirituelle et esthétique sans commune mesure. L’église contient en effet une profusion d’œuvres d’artistes soucieux de s’inscrire dans des techniques oubliées et ici renouvelées.

Fresques de Maurice Denis et de Henri Marret, céramiques de Maurice Dhomme, ferronneries de Raymond Subes, sculptures de Carlo Sarrabezolles et Armand Boutrolle, verrières mariant le béton et le verre, autant d’œuvres uniques récemment complétées par un orgue conçu par le facteur Denis Lacorre.

Située sur les territoires de Vincennes et Saint-Mandé, cette église appartient au diocèse de Créteil qui l’a confiée à la Communauté du Chemin Neuf. L’AMIVALE, association des amis de l’église, organise régulièrement des visites culturelles et assure une programmation musicale de grande qualité.

Médias

Nature des travaux

La restauration du bâtiment et des décors, classés Monument Historique, ainsi qu’une programmation de qualité feront de l’église Saint-Louis de Vincennes un haut-lieu de rayonnement culturel et spirituel pour les villes de Vincennes et Saint-Mandé.

Entamés en 2012, les travaux reprendront en 2019 et s’échelonneront jusqu’en 2025. Une première tranche de travaux a permis de mesurer les dégradations résultant d’une utilisation encore mal maîtrisée du béton, et les dégâts causés par les pollutions internes et externes, sur la stabilité des décors peints.

Les 4 phases à venir - façades nord et sud, voûte de l’église et enfin abside et chœur - permettront, après contrôle des toitures et étanchéités des façades, de restaurer l’ensemble des décors peints, les deux verrières restantes et créer un ensemble de luminaires qui les mettent en valeur.

Estimation du montant total des travaux encore à réaliser : 3 200 000 €

Estimation du besoin total en mécénat : 1 500 000 €

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE SAINT-LOUIS DE VINCENNES

    Vue de la nef de l'église. / emmanueldubourg.com

  • EGLISE SAINT-LOUIS DE VINCENNES

    Vue du choeur de l'église. En arrière plan, Saint Louis trône sous son chêne légendaire. / emmanueldubourg.com

  • EGLISE SAINT-LOUIS DE VINCENNES

    La structure en béton armé a permis de créer un vaste volume d'un seul tenant. / emmanueldubourg.com

  • EGLISE SAINT-LOUIS DE VINCENNES

    Le décor peint de l'église a notamment été réalisé par les artistes Maurice Denis et Henri Marret. / emmanueldubourg.com

  • EGLISE SAINT-LOUIS DE VINCENNES

    La tribune d'orgue. / emmanueldubourg.com

  • EGLISE SAINT-LOUIS DE VINCENNES

    Le portail et son décor peint de motifs à rinceaux. / emmanueldubourg.com

  • EGLISE SAINT-LOUIS DE VINCENNES

    Vue d'une des chapelles latérales. / emmanueldubourg.com