S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet
imageEspace donateur
imageEspace projet

Menu

L'église Saint-Martin et Notre-Dame de Vatteville-la-Rue

La commune de Vatteville-la-Rue se mobilise pour sauver ce monument emblématique, fruit du renouveau artistique qui marqua la Normandie à l’issue de la guerre de Cent Ans

L'église Saint-Martin et Notre-Dame de Vatteville-la-Rue

© Eglise de Vatteville la Rue

pinMapSvgVATTEVILLE LA RUE
0
160 000
177 123

Définition des montants

Faire un don
lockSvgPaiement 100% sécurisé
Partager ce projet

Préserver l’église et ses verrières exceptionnelles

Saint Martin et Notre-Dame s’élève au cœur du Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande. Érigée à la fin du XVe siècle, l’église – dont la construction s’est échelonnée sur près d’un siècle – fut marquée par l’influence des styles gothique flamboyant et renaissance.

L’une des particularités de l’édifice est d’avoir conservé dans ses parties orientales un ensemble exceptionnel de vitraux, contemporains de la construction (fin XVe - début XVIe siècle). Joyaux de l’art normand, ils témoignent d’un savoir-faire quasi-unique en France et furent classés Monument Historique en 1908.

Malheureusement, les affres du temps ont fortement altéré le monument et ses vitraux. Des travaux d'urgence s’avèrent aujourd’hui nécessaires pour sécuriser l'édifice, dont certaines parties sont désormais en péril. La commune s’est donc lancée dans une première phase de restauration, en s’attaquant au clos et au couvert du transept et du chœur, aux verrières et à la porte Sud de la nef.

  • Décembre 2015

    Lancement du premier appel aux dons

  • Février 2019

    Début de la première phase de restauration

  • Novembre 2020

    Achèvement de la première tranche de travaux

Un témoin unique d’un passé révolu

L'église de Vatteville-la-Rue, construite en pierre blanche et classée Monument Historique en 1913, témoigne des nombreuses activités fluvio-maritimes qui caractérisaient la commune avant l'endiguement de la Seine.

La ville possédait en effet un port hauturier important au XVIe siècle, lieu de construction navale, et fut « une pépinière de marins » jusqu’au XIXe siècle.

L'importance de cette tradition maritime se traduit par la présence de nombreux « graffiti » (datés du XVe au XIXe), aussi bien à l'intérieur qu’à l'extérieur de l'édifice. Ainsi, côtres, galiotes, brigantins et ancres sont incisés dans ses murs calcaires.

Habitante de Vatteville-la-Rue, la restauration de l’église représente pour moi la nécessité de préserver un patrimoine riche d’histoire et de culte, et le devoir de transmission aux futures générations. L’église est le cœur du village.

Séverine Guillot – habitante de la commune

L’édifice est fragilisé par de nombreuses infiltrations. L’estimation de travaux est de 3 millions d’euros. Cette charge est trop élevée pour la commune. La création de l’AREV, qui ne cesse de multiplier les initiatives depuis trois ans, a été déterminante.

Jacques Charron – Maire de Vatteville-la-Rue

Le sculpteur envisage les aspects dimensionnels d’un projet en collaboration avec l’appareilleur. Pour les sculptures manquantes, le travail d’interprétation s’appuie sur l’existant et les parties restantes, tout en respectant les poncifs de l’époque.

Jean-Yves Grandfils – sculpteur des Ateliers Legrand.

Habitante de Vatteville-la-Rue, la restauration de l’église représente pour moi la nécessité de préserver un patrimoine riche d’histoire et de culte, et le devoir de transmission aux futures générations. L’église est le cœur du village.

Séverine Guillot – habitante de la commune

L’édifice est fragilisé par de nombreuses infiltrations. L’estimation de travaux est de 3 millions d’euros. Cette charge est trop élevée pour la commune. La création de l’AREV, qui ne cesse de multiplier les initiatives depuis trois ans, a été déterminante.

Jacques Charron – Maire de Vatteville-la-Rue

Le sculpteur envisage les aspects dimensionnels d’un projet en collaboration avec l’appareilleur. Pour les sculptures manquantes, le travail d’interprétation s’appuie sur l’existant et les parties restantes, tout en respectant les poncifs de l’époque.

Jean-Yves Grandfils – sculpteur des Ateliers Legrand.

Habitante de Vatteville-la-Rue, la restauration de l’église représente pour moi la nécessité de préserver un patrimoine riche d’histoire et de culte, et le devoir de transmission aux futures générations. L’église est le cœur du village.

Séverine Guillot – habitante de la commune

Un soutien sans faille de l’AREV

Le projet de sauvegarde de l’église est soutenu depuis 2017 par l’AREV (Association pour la Restauration de l’Église de Vatteville-la-Rue), qui compte aujourd’hui une petite centaine d’adhérents. Michèle Desrues, sa Présidente, coordonne régulièrement différents types de manifestations pour soutenir l’effort de la municipalité. Concerts, visites guidées, expositions, ateliers pédagogiques ponctuent ainsi depuis plusieurs années le quotidien des habitants de la commune.

Partager ce projet
Mise à jour le 20/07/2024

Faites un don à ce projet de restauration !

Peu à peu, dans l’indifférence, le patrimoine de la France se dégrade. La Fondation du patrimoine et ses 950 bénévoles relèvent chaque jour le défi de sauver ce patrimoine pour le transmettre aux générations suivantes, à travers toute la France. Pour nous aider, faites un don.

Mon don

  • 10
  • 100
  • 250
  • 500
Coût réel après réduction d'impôt : 62.50 €info icon
(75 % de l’impôt sur le revenu dans la limite de 1 000 €)
Faire un don

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org