EGLISE SAINT MAURICE A CORVEISSIAT

L’histoire des origines de l’église reste à reconstituer. Elle est confirmée comme possession de l’abbaye de Saint Claude en 1084. S’agit-il d’une construction des moines donc d’une fondation monastique ? Existe-t-il une église antérieurement à cette date que l’abbaye aurait fait passer dans ses possessions ? Les moines de Saint Claude ont-ils fondé là une petite communauté ou bien ont-ils seulement desservi cette petite paroisse reculée comme souvent à cette époque où les prêtres manquaient… des questions auxquelles des fouilles archéologiques pourraient apporter des éléments de réponse… mais ce n’est pas à l’ordre du jour.

Ce qui nous inquiète grandement aujourd’hui c’est l’état dégradé de cette église au point qu’elle menacera ruine très prochainement.
Sise sur l’ancienne commune de Saint Maurice d‘Echazeaux, rattachée à Corveissiat depuis 1944, l’église saint Maurice se situe sur un promontoire rocheux surplombant de près de 200 m. le château de Conflans et son hameau, à la confluence de la Valouse et de l’Ain.

Construite en matériaux locaux, l’édifice actuel n’est pas documenté. Il semble dater du 13e ou 14e siècle et a donc remplacé l’église primitive. Il est d’une conception sobre et simple mêlant des techniques de tradition romane empreintes du nouvel esprit gothique soufflant jusque dans les coins les plus reculés du territoire. Autre mystère, au cours du 14e siècle, le premier village qui l’entourait, Saint Maurice de la Roche, a été détruit et abandonné, sans que nous en connaissions les raisons, et reconstruit à l’emplacement actuel sous le nom de Saint Maurice d’Echazeaux. Ce siège de paroisse perdit peu à peu de son importance au profit de sa succursale Corveissiat dont l’activité et la croissance démographique au 17e siècle ont incité le curé de l’époque, et ce malgré de vives protestations, à délaisser peu à peu l’église-mère.

Isolée sur son promontoire dans son écrin de verdure, elle reste un des seuls témoins à peu près intact de ce type d’églises revermontoises des 12e-14e siècles. C’est pour cette raison, le charme et la beauté du site et concourir à sa restauration que l’Etat a décidé son classement au titre des Monuments Historiques en 1941. Car déjà au début des années 1940, elle était en péril et a bénéficié de plusieurs campagnes de restauration.

Médias

Nature des travaux

Aujourd’hui, l’état sanitaire de l’église est plus que préoccupant, menaçant son intégrité : la structure ne résistera pas longtemps sous le poids des laves de la toiture.

Des bénévoles ont fondé le 6 février 2015 l’Association pour la Sauvegarde de l’Eglise de Saint Maurice d’Echazeaux (ASESME) pour que les efforts et le travail de nos prédécesseurs ne restent pas vains, et parce que la préservation de ce monument, qui fait partie intégrante de ce site au charme unique, est un devoir. Elle est placée sous le parrainage de Paul CATTIN, ancien Directeur des Archives Départementales de l’Ain et éminent spécialiste de l’histoire de notre territoire. Tous engagent leur enthousiasme pour transmettre ce patrimoine par de nombreuses manifestations.

Mais le temps joue contre nous, nous avons besoin de votre mobilisation pour y parvenir avant que de nouvelles dégradations viennent alourdir le devis déjà trop conséquent de 642000 euros HT !

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine