Il faut remonter jusqu’au début du VIIe siècle pour voir apparaître le nom de notre commune dans les archives historiques, lors des donations de Clovis II à la nouvelle abbaye de Saint-Maur. Le site est naturellement baptisé sous le terme latin de « Canaverias », en raison de la culture du chanvre qui recouvrait alors les coteaux surplombant la Marne. Une grande partie de ces terres étaient la propriété de l’abbaye de Sainte Geneviève de Paris dont l’évêque, Maurice de Sully , décide en 1108 de céder une partie d’entre elles à la nouvelle abbaye des Hyverneaux . À peine installés, de 1164 à 1187, les quelques chanoines réguliers de l’ordre de Saint-Victor entreprirent de défricher nos coteaux verdoyants pour y édifier un sanctuaire. Puis, vers 1230, l’abbaye des Hyverneaux reçoit les biens de l’ancienne abbaye de Monthéty. C’est au bout de près de 100 ans de travaux que l’église Saint-Pierre est enfin achevée en 1260. Selon les vœux des chanoines, elle réalise l’alliance du style gothique Ile de France et du modèle champenois, lui conférant son intérêt archéologique si particulier. Lors de sa construction au XIIIe siècle, l’église était plus haute de 7 mètres, présentant un triforium à claire-voie.  

Médias

Nature des travaux

Malheureusement, en 1750, la voûte gothique s’écroula entraînant dans sa chute les galeries hautes. Par la suite, vers 1790, un incendie du clocher fait de tels ravages que l’église doit être reconstruite. Depuis, le 25 octobre 1920, l’administration des Monuments Historiques a reconnu la valeur de l’église de Chennevières en en classant le chevet, partie extrême du chœur. Depuis cette date, l ’absence de travaux d’entretien rend une restauration indispensable afin de conserver ce témoignage de l’art et de notre histoire.  

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine