EGLISE SAINTE CECILE D'ACQUIGNY

L’église d’Acquigny, construite vers 1550, a subi des modifications majeures au XVIIIème siècle, sous l’impulsion de Pierre-Robert Le Roux d’Esneval, Président à mortier au parlement de Normandie, plus connu sous le nom de «Président d’Acquigny». Des modifications très importantes (clocher, façade, chapelles axiales et latérales) et toute la décoration intérieure (boiseries, dorures, tableaux) furent réalisées entre 1746, date à laquelle il devint baron du lieu, et 1788, date de sa mort.
Il fit appel à des artistes connus pour la rénovation :

- Charles Thibault (1732- 1802), architecte du Président travailla dans presque toutes les églises de Rouen
- Emmanuel Fouquet exécuta en 1788 les deux médaillons qui ornent la façade de l’église et qui représentent Saint Mauxe et Saint Vénérand, ainsi que le motif du linteau, La mort de Sainte Cécile. On lui attribue également les deux statues de Sainte Cécile et Sainte Catherine d’Alexandrie qui cantonnent le maître-autel ainsi que la gloire le surmontant
- Nicolas-Louis Lamine est l’auteur de la décoration de la chapelle du Rosaire et de la tribune vitrée de la chapelle du Saint-Esprit « bijou du XVIIIème siècle » qui fait l’admiration de tous les connaisseurs
- Jean-Baptiste Huet l’Ancien, peintre animalier a probablement peint le Rosaire d’Acquigny en 1782, soit l’un de ses seuls sujets religieux. Il en résulte une unité stylistique de cet édifice

Pôle éminent du renouvellement de l’art normand, elle est caractérisée par une décoration baroque et comprend notamment une chapelle mortuaire dans la plénitude de l’expression de l’art camaïeu grisaille.

Médias

Nature des travaux

La mairie a entrepris un important chantier de restauration : façade occidentale et clocher pour un montant de plus de 600 000 €. Ces travaux sont aujourd’hui achevés, grâce au soutien de la DRAC mais aussi l’aide de 83 généreux donateurs ! Sans compter toutes les personnes ayant manifesté leur soutien à travers les manifestations et concerts organisés par l’Association des Amis de l’église Sainte Cécile !

Il reste à poursuivre cette restauration, en particulier pour cette phase suivante, les extérieurs de la nef (murs et couverture), de la sacristie (idem), de la chapelle du Saint-Esprit ainsi que les vitraux : en un mot le « clos couvert global » du reste de l’édifice.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine