• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Fort de Cormeilles

    En soutenant le Fort de Cormeilles vous protégez le patrimoine du Val d'Oise !

    Soutenus par Mission Bern
    Collecte terminée
    Fort de Cormeilles
    missionBernSvg
    pinMapSvgCormeilles-en-Parisis
    missionbern.fr
    Le projet
    Partager ce projet

    Les bâtiments du fort ont été construits il y a plus de 140 ans et sont recouverts de buttes de terre destinées à l’origine à les protéger des tirs potentiels de l’artillerie adverse. Cela génère la pousse des végétaux, occasionnant des infiltrations d’eau dans les bâtiments et notamment dans la caponnière de tête. En conséquence, les voûtes de l’édifice sont aujourd’hui fissurées.

    Il s’agit de restaurer et d’aménager la caponnière de gorge avec des travaux de :

    • Couverture : dégagement de la terre, réfection de l’étanchéité, reprise des arases des 4 puits de lumière et repose et terrassement des terres ;
    • Gros œuvre de la salle : nivellement du sol, isolation, réfection du réseau d’eaux pluviales ;
    • 2nd œuvre et finitions : pose de carrelage, huisseries, portes fenêtre et d’entrée et de 2 escaliers, reprise du réseau électrique et remise en état par brossage et lavage des murs et voûtes.

    Sous l’effet des intempéries, les joints des murs de façade se dégradent également et des moellons se détachent et tombent au sol.

    La fin du siège de Paris par la coalition de la Prusse et des états allemands le 26 janvier 1871 a entraîné la chute de l’Empire et l’avènement de la IIIe République. Pour protéger la capitale d’une nouvelle menace, le gouvernement décide de la réalisation d’une ceinture de forts autour de Paris, confiée au général Séré de Rivières, directeur du service du Génie. Premier ouvrage réalisé entre 1874 et 1877, le fort de Cormeilles, au sommet de la butte du Parisis, servira de modèle pour les suivants. Il est de structure polygonale entourée de fossés secs avec un massif central constitué de 2 bâtiments de casernement : l’un pour les officiers et l’autre les artilleurs. La façade de celui des officiers est particulièrement soignée, associant pierre de taille et brique. Il est doté de la seule chapelle du système de fortification de Séré de Rivières, avec 2 baies jumelées. Les fossés sont défendus par 3 caponnières pourvues d’armement léger. Durant la 2nde Guerre mondiale, le fort était occupé par la marine allemande et, de 1947 à 1956, servit de prison pour des officiers allemands et collaborateurs. De 1973 à 1997, l’Infanterie de Marine s’y installe et organise des stages d’initiation commando pour les réservistes.

    La gestion du fort est confiée depuis 1998 à l’association des Amis du Fort de Cormeilles qui y organise des visites guidées gratuites tous les 1ers dimanches du mois ainsi qu’une brocante militaire annuelle en juin. On peut aussi y goûter le « pavé du fort », pain cuit dans le four de boulangerie datant de 1874. En 2005, un musée a été ouvert présentant des objets de collection, uniformes et armement de 1870 à nos jours. Le fort a été labellisé Patrimoine d’Intérêt Régional en 2018, amenant 8 000 visiteurs/an. L’aménagement prévu de la caponnière de gorge permettra d’accueillir le public lors des visites pour la présentation générale du fort, de servir de salle de réunion pour l’association et d’autres de l’agglomération du Parisis et d’organiser des manifestations : expositions, conférences historiques et culturelles.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 07/09/2021
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Vous aimerez aussi

      Voir tous les projets

      Où nous trouver ?

      Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

      La Fondation près de chez vous