GISANT DE LA REINE BERENGERE A L'ABBAYE ROYALE DE L'EPAU

L'objectif : rendre toute sa splendeur à cette œuvre historique internationale

Coups de coeur de la Fondation
Collecte en cours
pinMapSvgYVRE L'EVEQUE
7 614 mobilisés
sur 46 00017%
728 jours restants
Soutenir ce projet
lockSvgPaiement 100% sécurisé
Le projet
Partager ce projet

Le projet : déplacement et restauration d'un gisant du XIIIe siècle

Le Conseil départemental de la Sarthe lance des travaux de restauration du gisant de la Reine Bérengère, avec l'accompagnement de la Direction Régionale des Affaires Culturelles des Pays-de-la-Loire. Cet ouvrage sculpté en pierre du XIIIe siècle, exposé aux variations climatiques, se devait de retrouver un emplacement plus valorisant.

Le gisant de la Reine Bérengère est en pierre calcaire et conserve des vestiges de polychromie. Il est actuellement exposé dans l’espace extérieur de la salle capitulaire de l’abbaye. C’est la raison pour laquelle, après une étude approfondie en 2018, son déplacement a été souhaité dans le chœur l’église abbatiale afin d’améliorer ses conditions de conservation et de présentation aux publics.

Le remontage du tombeau comprend également la réintégration de trois panneaux sculptés en pierre, retrouvés récemment. Ainsi, le public pourra découvrir cette œuvre avec une présentation s’approchant du tombeau médiéval d'origine.

Faites-un don et participez à la restauration de ce projet historique remarquable !

lancement de l'appel aux donsJuillet 2020
début de travauxseptembre 2020
fin de travaux et inaugurationdécembre 2020

Le lieu et son histoire : une oeuvre patrimoniale internationale

Bérengère de Navarre, fille du roi de Navarre, est née en 1170 dans les Pyrénées. En 1191, elle épouse Richard Cœur de Lion et devient par cette alliance reine d’Angleterre mais aussi reine de Chypre, duchesse de Normandie et comtesse de l’Anjou et du Maine. En 1199, Richard, alors parti guerroyer en Haute-Vienne, reçoit une flèche dans l’œil et meurt. Le frère de Richard, Jean sans Terre, refuse de donner à la Reine Bérengère les terres qui lui sont dues. Par concours de circonstance et d’alliance, elle reçoit finalement la terre de l’Espal et en prend possession en 1228. En 1229, elle lance la construction de l’abbaye de la Piété-Dieu, connue sous le nom de l’Abbaye Royale de l’Épau et meurt un an après.

L’Abbaye Royale de l’Épau, constitue l’un des plus beaux exemples de l’architecture cistercienne en France. Ce bâtiment classé au titre des monuments historiques est une propriété du Département de la Sarthe.

A la Révolution, l’abbaye, presque désertée par les moines depuis le XVIIIème siècle, est vendue comme bien national à un industriel. Transformée en blanchisserie, puis en exploitation agricole, l’abbaye a connu de nombreuses vicissitudes avant son rachat par le Département de la Sarthe en 1959. Un vaste programme de restauration, toujours en cours, lui donne un second souffle faisant de l’abbaye un des hauts lieux culturels de la Sarthe. Parallèlement à cet accroissement culturel et touristique, un autre projet phare va guider le développement de l’abbaye dans les prochaines années : la transformation du parc en jardin permaculturel, amorcée par la création d’un verger conservatoire.

Ce jardin, productif, respectueux de l’environnement et cultivé selon un type de maraîchage innovant, rappellera la vocation du jardin monastique.

L'abbaye Royale de l’Épau ©Alcal
«
L’Epau est un des fleurons du patrimoine sarthois, méritant une attention particulière.

Dominique Le Mèner, Président du Conseil Départemental de la Sarthe

»

La mobilisation : le label chantier de France

Le chantier du gisant a obtenu le label Chantier de France: ce label, créé à la suite de l’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, vise à transmettre le savoir-faire des métiers d’arts. Le public scolaire sera ciblé avec des actions de médiations spécifiques.

Des visites guidées de chantiers et des démonstrations d’artisans seront organisées pour le grand public.

Vue aérienne de l'abbaye ©R2D3
Partager ce projet
Mise à jour le 22/11/2020

Faites un don à ce projet de restauration !

Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

Mon don

  • 80
  • 150
  • 250
  • 500
infoSvgCoût réel après réduction d'impôt : 85.00
(66% de l'impot sur le revenu)

Restons connectés

Inscrivez vous à la newsletter

Où nous trouver ?

Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

La Fondation près de chez vous