LA FONDERIE DES FORGES DE PAIMPONT

Pendant trois siècles, les Forges de Paimpont ont modelé le paysage de la région. Elles en ont aussi façonné l'histoire sociale.

En effet, les Forges ont été les plus importantes forges à bois de Bretagne dès le XVIIIe siècle. Elles ont aussi été les plus modernes de France au XIXe siècle. À l'époque, tout en conservant un haut-fourneau à bois, elles sont les seules de la région à fonctionner au coke, un procédé développé par les Anglais et à la pointe du progrès. C'est là que furent fabriqués des rails de chemins de fer pour la bretagne après l’arrivée du train à Rennes en 1857. Par ailleurs, les colonnes en fonte du laminoir, et de la fonderie, ont été façonnées in situ 70 ans avant la Tour Eiffel selon la même technique de « fer puddlé ».

En raison de la concurrence étrangère, principalement anglaise, et du manque de compétitivité, les hauts-fourneaux s'éteignent définitivement en 1884. Seule, une activité de fonderie (petite mécanique agricole) subsiste jusqu’en 1954. A cette date les bâtiments industriels sont laissés à l'abandon, livrés à l'usure du temps et à la reconquête de la nature.

L'activité industrielle des Forges de Paimpont se répartit sur ce site magnifique comprenant les divers bâtiments industriels notamment les hauts fourneaux, le laminoir, la fonderie, ainsi que la partie dite « sociale » c’est-à-dire le logis du maître des forges, les maisons des ouvriers, une écurie, une cidrerie, des remises à voiture… L’ensemble se situant sous une digue qui retient un étang de 7 hectares.

Médias

Nature des travaux

Jusqu'en 2004, les forges étaient dans un état de conservation médiocre. Quelques bâtiments industriels subsistant à l'état de vestiges étaient laissés à l'abandon et fortement menacés. La partie sociale ayant quant à elle toujours été habitée.

En 2004, les propriétaires entreprennent des travaux très importants afin de redonner la lisibilité industrielle à ce site : suppression des haies entre les différents bâtiments, restauration à l’identique du laminoir selon les plans qui se trouvent aux archives nationales à Paris et travaux sur la digue de l'étang pour qu'il retrouve son aspect d’origine des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Les autres bâtiments des Forges nécessitent une restauration conséquente.

Partenaires

  • Direction Régionale des Affaires Culturelles




  • Conseil Régional de Bretagne




  • Mission Bern




devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • LA FONDERIE DES FORGES DE PAIMPONT

    © Forges de Paimpont

  • LA FONDERIE DES FORGES DE PAIMPONT

    © Forges de Paimpont

  • LA FONDERIE DES FORGES DE PAIMPONT

    © Forges de Paimpont