Les Romains posent une borne milliaire en un endroit nommé "Miliacum", situé sur une voie romaine reliant l'Albigeois au Rouergue et au Quercy. Un emplacement qui, au fil du temps, devient Milhars. Pendant des siècles, le village est rattaché aux Comtes de Toulouse puis retourne à la Couronne de France sous Saint - Louis en 1258. Durant la Guerre de Cent Ans, les Anglais occupent la rive droite de l’Aveyron dans le Rouergue, et viennent donc ruiner les villages rive gauche, dont la cité milharsaise. Celle-ci défend la vallée du Cérou, voie de passage naturelle en bordure de la forêt de Grésigne. Pendant les Guerres de Religion, le village est partagé entre deux zones d'influence : celle de Cordes, tenue par les Papistes et celle de Saint-Antonin sous influence des Huguenots. On connaît pendant cette période une alternance de combats, de démolitions, de pillages et de reconstructions. En 1574, on considère que Milhars est ruinée, la Paix ne revenant qu’en 1625. Les terres de Milhars sont érigées en Marquisat en 1653 et le titre sera reconduit chez tous les propriétaires successifs jusqu’à la Révolution. Plusieurs évènements marquent l’époque contemporaine : en 1914, la population est gravement touchée par la Première Guerre mondiale. Enfin, d’illustres familles se sont partagées la propriété du fief seigneurial puis du château. Ce dernier a été classé sur la liste des sites et monuments naturels en 1943 et ses remparts inscrits à l’inventaire des sites la même année. La commune de Milhars est située au nord du département du Tarn, à la limite des départements du Tarn et Garonne et de l’Aveyron, aux confins des trois anciennes provinces du Quercy, du Rouergue et de l’Albigeois qui l’ont chacune imprégnée de leurs traditions. Ses habitants, les Milharsais, sont en majorité regroupés dans le vieux village médiéval. Celui-ci est surmonté d’un château restauré au XVIIème siècle (site privé, classé et inscrit). A l’entrée du bourg de Milhars se situe l’église de style gothique flamboyant construite au XIIème et XIIIème siècles. Le village, halte touristique, reconnue et réputée, attire les randonneurs, les cyclistes et les passionnés de nature. Il ouvre ses portes à la fois sur les vieilles pierres et sur la vallée de Bonan. Elle présente une grande richesse naturelle et historique. Les multiples classifications qui la concernent attestent de cette diversité, de cette richesse et de sa valeur écologique et historique.

Médias

Nature des travaux

Cette maison se situe sur deux niveaux, et sa surface totale utilisable est d’environ 380m2. L’ensemble est composé d’un grand bâtiment principal et d’un pigeonnier qui se démarque. La façade principale, donnant sur la rue, est bien structurée. Les trois accès au rez-de-chaussée sont marqués par des encadrements en pierres et en briques. Côté jardin, les encadrements sont en totalité en pierres. L’ensemble de la toiture est à refaire, des infiltrations d’eau ont fragilisé le plancher de l’étage, rendant sa visite impossible. Le pigeonnier, constitué de trois niveaux, semble constituer une base de bâti saine. Le bâti de pierre est apparent et la toiture n’est pas à refaire. Si peu de travaux ont été réalisés depuis une cinquantaine d’années, les murs ne semblent pas demander de restauration de taille. Il n’en est pas de même pour les planchers, les plafonds de l’étage et la toiture. L’intérieur est à reprendre en totalité, ainsi que l’aménagement.

Vocation du site

Afin de redynamiser le territoire et de maintenir une activité en milieu rural, la municipalité de Milhars souhaite créer un pôle multi-activités en sauvegardant et réhabilitant un bâti de caractère situé au cœur du village. Il accueillerait l’Office de Tourisme, un espace de promotion des produits locaux, ainsi qu’un point multiservices. De plus, ce bâtiment permettrait d’offrir des possibilités d’hébergement pour les nombreux randonneurs et cyclistes de passage, avec l’aménagement de gîtes de groupe. Cette offre complèterait les nombreux gîtes se situant déjà sur l’ensemble de la commune. En effet, Milhars a encouragé les propriétaires privés à investir dans le développement touristique. Aujourd’hui c’est un besoin vital au développement dans le village, c’est la solution pour un point de vie permanent.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine

  • MAISON DE CARACTÈRE A MILHARS

    Fondation du patrimoine