MOBILIER DE L'EGLISE DE SAINT-POTAN

Ce projet a bénéficié de la prime Skoaz ouzh skoaz du Conseil régional de Bretagne.

Les plus anciens textes concernant l'église datent de 1062-1064 et 1163. La nef et le chœur actuels remontent au 16è siècle, agrandis par deux chapelles latérales au 19è siècle, le tout construit sur les vestiges d'un bâtiment gallo-romain. Un vaste chantier de rénovation du bâtiment s'est terminé fin 2018 et a révélé l'urgence de la restauration du mobilier ancien. A la dépose des trois retables et de la chaire à prêcher, les spécialistes se sont rendu compte qu'ils étaient  fragilisés par le temps et le manque d'entretien : attaques d'insectes xylophages, mérule et champignons lignivores, défaut de ventilation des bois, affaissement des emmarchements, oxydation des éléments métalliques, polychromie  très encrassée, basculement  de 8 cm du retable majeur… Or sur les 109 églises de l'arrondissement de Dinan, 30 bâtiments seulement ont échappé à la vague de reconstructions du 19è siècle, dont celle de Saint-Pôtan, ce qui a permis la conservation du caractère de l'édifice et d'un savoir-faire local, dans une commune de 800 habitants.

 UN MOBILIER ANCIEN A PRÉSERVER

Pièce maîtresse de l'église, le retable majeur, classé au titre des Monuments historiques, date de 1675. Il est exceptionnel à plus d'un titre : sa taille (8,70 m par 7,50 m) et la qualité de sa statuaire en bois polychrome sont remarquables. Symbole de la Contre-Réforme, typique de l'art baroque qui s'épanouit au 17è siècle, c'est l'un des trois seuls retables réalisés par le maître sculpteur lamballais Marc du Rufflay existant encore sur le secteur.

En 1826, afin de décorer les chapelles nouvellement construites pour agrandir l'église, deux nouveaux retables sont installés par le Conseil de paroisse. Au nord, celui du Rosaire, est un retable-boiserie en deux registres, surplombé d'un petit fronton curviligne. Dans les trois travées supérieures, une peinture très dégradée de la donation du Rosaire est entourée d'une sainte Anne apprenant à lire à Marie et d'une Vierge à l'Enfant.

Au sud, le retable du Sacré Cœur est très similaire au précédent. Seul diffère le second registre qui comprend au centre une toile, en très mauvais état, représentant le Christ Sacré Cœur. Les deux consoles latérales supportent un saint Laurent et un Christ Sacré Cœur.

Richement sculptée, la chaire est en bois. Elle est fixée à l'angle du transept sur le mur nord de la nef. En 1826, le Conseil de fabrique de l'église prévoit le "déplacement et replacement de la chaire" qui existait donc avant la construction des chapelles. "Sur le panneau central, saint Pierre […] tient un livre de la main droite et deux clés dans la main gauche. L'abat-voix abrite […] un aigle aux ailes déployées et expose en son sommet une fleur de lis"*.

 

*  Extrait du livret L'église de Saint-Pôtan de Joseph Robert et Marie-Madeleine Robert

Médias

Vocation du site

Les offices y sont célébrés régulièrement, ainsi que la messe annuelle des malades.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vos contreparties

  • Il n'a pas de montant minimum mais la déduction d'impôts permet de réduire notablement votre apport. Par exemple, pour un don de 20 €, le coût réel est de 6,80€
    ou plus

    Vous serez tenus informés de l'avancement des travaux tout au long du chantier ainsi que de toutes les animations organisées autour et au profit de notre patrimoine. En plus de votre reçu fiscal, différentes contreparties vous seront également offertes : diplôme de "mécènes du patrimoine", visites de chantiers, visites guidées historiques, invitations à l'inauguration des travaux.

devenez acteur
de la fondation du patrimoine