ORANGERIE ET MAISON DU JARDINIER DU DOMAINE DE BONREPOS RIQUET

La restauration de la maison du jardinier a bénéficié d'un soutien d’AG2R LA MONDIALE dans le cadre de son mécénat en faveur de la Fondation du patrimoine.

L’Orangerie de Bonrepos s’inscrit dans le vaste programme d’embellissement lancé par les descendants de Pierre-Paul Riquet au XIIIe siècle.
Monument indissociable des jardins, construit vers 1770-1780 par Jean Gabriel Amable de Riquet, Seigneur de Bonrepos et Procureur du Roi à Toulouse, l’orangerie est destinée à recevoir en période hivernale les orangers et les essences méditerranéennes ou exotiques qui agrémentent les extérieurs aux saisons chaudes. Côté parc, la façade nord montre des angles arrondis aux extrémités et est scandée par des arcatures aveugles reposant sur des pilastres couronnés de simples tailloirs. Ces décors se poursuivent en harmonie sur la façade nord des bâtiments attenants, appelés la « maison du jardinier », réunissant une métairie et son étable qui lui est perpendiculairement adossée. Les élévations les plus anciennes de ces édifices remontent à l’époque de Pierre-Paul Riquet. Côté sud de l’orangerie, de grandes baies percent une façade plus fonctionnelle sans décor, pour laisser pénétrer chaleur et lumière. La couverture est portée par une série de sept arcs diaphragmes portent la charpente et la couverture.
Avec ses dimensions importantes, 45m de long pour 9m de large, l’orangerie de Bonrepos compte parmi les plus vastes et les plus monumentales du sud-ouest : elle est l’expression de l’opulence des Riquet de Bonrepos, grandes familles aristocratiques enrichies par l’exploitation du Canal du Midi.
L’Orangerie de Bonrepos s’inscrit dans le vaste programme d’embellissement lancé par les descendants de Pierre-Paul Riquet au XIIIe siècle.
Monument indissociable des jardins, construit vers 1770-1780 par Jean Gabriel Amable de Riquet, Seigneur de Bonrepos et Procureur du Roi à Toulouse, l’orangerie est destinée à recevoir en période hivernale les orangers et les essences méditerranéennes ou exotiques qui agrémentent les extérieurs aux saisons chaudes. Côté parc, la façade nord montre des angles arrondis aux extrémités et est scandée par des arcatures aveugles reposant sur des pilastres couronnés de simples tailloirs. Ces décors se poursuivent en harmonie sur la façade nord des bâtiments attenants, appelés la « maison du jardinier », réunissant une métairie et son étable qui lui est perpendiculairement adossée. Les élévations les plus anciennes de ces édifices remontent à l’époque de Pierre-Paul Riquet. Côté sud de l’orangerie, de grandes baies percent une façade plus fonctionnelle sans décor, pour laisser pénétrer chaleur et lumière. La couverture est portée par une série de sept arcs diaphragmes portent la charpente et la couverture.
Avec ses dimensions importantes, 45m de long pour 9m de large, l’orangerie de Bonrepos compte parmi les plus vastes et les plus monumentales du sud-ouest : elle est l’expression de l’opulence des Riquet de Bonrepos, grandes familles aristocratiques enrichies par l’exploitation du Canal du Midi.

Médias

Vocation du site

La création d’un espace de réception-séminaire-exposition dans le complexe Orangerie-Maison du Jardinier du Domaine de Bonrepos-Riquet bénéficie d’une implantation privilégiée dans un ensemble patrimonial remarquable et fonctionnel : l’orangerie, témoignage édifiant de l’ascension sociale des Riquet par l’exploitation commerciale du Canal, est dotée d’une volumétrie monumentale (330m2), offrant une gauge importante (jusqu’à 300 pers en configuration repas assis), qui en fait l’une des plus vastes du sud-ouest de la France. La maison du jardinier attenante permet l’implantation cohérente et utilitaire d’espaces techniques et de services (sanitaires, laboratoire liaisons chaude et froide, aire de déchargement,…). Trois principaux types d’usagers sont ainsi visés : les entrepises, les prestataires d’évenementiels et d’exposition et les particuliers.

Des usages culturels et sociaux seront aussi dévolus aux espaces ainsi aménagés. Les aménagements réalisés participeront à la qualité d’accueil des visiteurs du Domaine (sanitaires) et à la valorisation patrimoniale du site. Les intérieurs de l’orangerie demeureront visitables par le public en dehors des temps d’usages receptifs. Les lieux seront affectés à la programmation culturelle (concerts, pièces de théatre, expositions, ateliers pédagogiques…) développée annuellement par l’association en charge de la valorisation du Domaine de Bonrepos-Riquet.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • ORANGERIE ET MAISON DU JARDINIER DU DOMAINE DE BONREPOS RIQUET

    Orangerie - extérieur / Fondation du patrimoine

  • ORANGERIE ET MAISON DU JARDINIER DU DOMAINE DE BONREPOS RIQUET

    Orangerie - intérieur / Fondation du patrimoine

  • ORANGERIE ET MAISON DU JARDINIER DU DOMAINE DE BONREPOS RIQUET

    Orangerie - vue aérienne / Fondation du patrimoine

  • ORANGERIE ET MAISON DU JARDINIER DU DOMAINE DE BONREPOS RIQUET

    Orangerie / Fondation du patrimoine

  • ORANGERIE ET MAISON DU JARDINIER DU DOMAINE DE BONREPOS RIQUET

    Orangerie / Fondation du patrimoine