Depuis le 30 juin 2012 le Bassin minier Nord-Pas de Calais côtoie sur la prestigieuse Liste du patrimoine mondial des sites aussi emblématiques que la Grande Muraille de Chine, les Pyramides d’Egypte ou le Taj Mahal en Inde. Le Comité du patrimoine mondial a reconnu la valeur universelle exceptionnelle de son patrimoine et de ses paysages ainsi que sa place exceptionnelle dans l’histoire sociale du monde de la mine. Le Bassin minier, inscrit au titre de « Paysage culturel évolutif vivant », offre une sélection de 353 éléments caractéristiques : cités minières, fosses d’extraction, chevalements, terrils…, qui permettent de comprendre l’empreinte laissée par 270 ans d’exploitation charbonnière.

Si l’essentiel des 353 éléments bénéficie d’une maîtrise foncière et immobilière publique, il existe quelques bâtiments qui sont encore la propriété de personnes privées. L’objectif sera bien d’assurer la maîtrise foncière publique. La souscription «Patrimoine minier en danger» vise particulièrement ces édifices. L’enjeu est d’abord de les sauvegarder et ensuite de leur trouver une nouvelle affectation, prioritairement en lien avec la stratégie de développement touristique et culturel du territoire.
Ces éléments sont des chevalements et leurs bâtiments (comme à Anhiers ou Haisnes lez la Bassée), des bâtiments d’exploitation (Salle des pendus de la fosse 7 à Barlin ou Fosse Mathilde à Denain) ou encore les premiers témoins de l’habitat patronal (Château des douaniers à Fresnes-sur-Escaut). Leur préservation est l’un des enjeux majeurs de la gestion du Bien Patrimoine mondial à court terme et jouera un rôle déterminant dans le maintien de l’inscription.

Médias

Nature des travaux

Les fonds mobilisés dans le cadre de cette souscription accompagneront les projets de reconversion au fur et à mesure de leur émergence et de leur faisabilité. Ils abonderont les subventions publiques mobilisées.

Vocation du site

Témoin de l’histoire, mais aussi support de la résilience de ce territoire, qui trouve en ce patrimoine une multitude de nouveaux usages assurant d’autant mieux la pérennité de ce bien commun de l’Humanité. C’est ainsi que les terrils deviennent le repère d’une faune et d’une flore particulières et le terrain d’expression de sports de nature en plein développement. Les fosses d’extraction accueillent des scènes musicales ou théâtrales, des laboratoires de recherche, ou encore l’un des plus grands musées de la mine d’Europe. Les cités minières sont des laboratoires pour la durabilité de l’habitat ancien

Partenaires

  • Mission Bassin Minier Nord - Pas de Calais

    Virginie Lapierre, Responsable Communication
    Carreau de Fosse 9/9bis Rue du Tordoir - BP 16 - 62590 Oignies
    +33 (0)6 61 82 21 95
    Site web
    vlapierre@missionbassinminier.org

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • PATRIMOINE MINIER EN DANGER

    Fosse n°5 à Billy-Berclau / © Mission Bassin minier

  • PATRIMOINE MINIER EN DANGER

    Fosse Mathilde à Denain / @ Mission Bassin minier

  • PATRIMOINE MINIER EN DANGER

    Fosse n°12 à Loos-en-Gohelle / © Mission Bassin minier

  • PATRIMOINE MINIER EN DANGER

    Chateau des douaniers à Fresnes sur Escaut / © Mission Bassin minier

  • PATRIMOINE MINIER EN DANGER

    Fosse n°6 à Haisnes lez la Bassée / © Mission Bassin minier

  • PATRIMOINE MINIER EN DANGER

    Cité de Beaurepaire à Somain / © Mission Bassin minier

  • PATRIMOINE MINIER EN DANGER

    Fosse n°7 à Barlin / © Mission Bassin minier

  • PATRIMOINE MINIER EN DANGER

    Fosse n°1 à Noeux les Mines / © Mission Bassin minier