RÉSERVE NATURELLE RÉGIONALE DE L'ÉTANG D'AMEL

Soucieux des enjeux de conservation du petit patrimoine bâti lié à certains étangs anciens du département de la Meuse, le Conservatoire d’espaces naturels envisage d’initier la restauration d’un ouvrage en pierre appelé « pêcherie » sur un site emblématique et témoin de l’histoire locale : l’étang d’Amel. 

Comme de nombreux autres étangs du territoire de la plaine dite de « la Woëvre », la création de l’étang d’Amel remonte au XIIIe siècle. Une digue de plusieurs centaines de mètres de long fut alors dressée pour constituer un « barrage » permettant d’ennoyer en amont une surface de plus de 80ha sur les communes de Senon et d’Amel-surl’Etang. Créé initialement pour la pisciculture en vue de fournir du poisson pour répondre aux besoins vitaux d’alimentation de la population, l’étang d’Amel a su conserver au travers des siècles cet usage traditionnel. 

Différentes reliques d’ouvrages hydrauliques en pierre sont ainsi encore présentes aujourd’hui sur le site, comme celle de la « pêcherie ». Comme son nom l’indique cet ouvrage hydraulique fut conçu pour récolter le poisson lors des vidanges traditionnelles de l’étang. Jouant le rôle d’un « bassin » équipé de grilles évitant la fuite du poisson en aval, elle facilite ainsi sa récolte. 

Médias

Nature des travaux

Au fil du temps, l’érosion par l’eau et le gel a considérablement dégradé les murs de soutènement en pierre ceinturant cet ouvrage aujourd’hui menacé et ayant perdu toute fonctionnalité. 

Outre le fait que cet ouvrage restauré pourrait de nouveau être utilisé par le pisciculteur lors des phases de récolte du poisson, ces travaux pourraient par ailleurs être valorisés au travers du programme d’animation annuelle proposé par le CEN Lorraine sur ce site classé Réserve Naturelle Régionale par la région Grand-Est. 

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine