S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet
imageEspace donateur
imageEspace projet

Menu

Restauration de trois objets remarquables issus des fouilles archéologiques du site de Sainte-Colombe

Aidez le musée et sites gallo-romains de Saint-Romain-en-Gal, géré par le Département du Rhône à restaurer et valoriser le patrimoine exceptionnel découvert dans le bourg de Sainte-Colombe , au sein d’un musée inscrit dans une démarche de modernisation

Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines

© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines

pinMapSvgST ROMAIN EN GAL - Rhône
665
128 300
665

Définition des montants

Faire un don
lockSvgPaiement 100% sécurisé
Partager ce projet

Une découverte exceptionnelle de l’antique Vienna à Sainte-Colombe – le bourg

En 2017, à Sainte-Colombe, une opération d’archéologie préventive, préalable à la construction d’un parc immobilier, a mis à jour sur 7000 m² les restes d’un quartier de la ville antique de Vienna. Situé dans le prolongement du pont sud édifié à la période flavienne, le site mêle espaces publics, riches demeures et espaces artisanaux.

Cet ensemble caractéristique de l’habitat antique viennois s’inscrit dans la continuité des vestiges conservés par le Département du Rhône sur le site et le musée de Saint-Romain-en-Gal.

Les fouilles ont mis à jour de nombreux objets archéologiques en céramique, lapidaire, mosaïques, peintures murales, métal, verre et os, et ont permis, pour la première fois en Gaule de documenter les modes de vies des classes moyennes.

Les restaurations du mobilier archéologique se poursuivent depuis 2019 et le musée et sites gallo-romains de Saint-Romain-en-Gal, géré par le Département du Rhône a besoin de la mobilisation de toutes et tous pour poursuivre assurer la sauvegarde et la valorisation de ces objets exceptionnels.

Des objets émouvants, témoins de la culture romaine en Gaule

Focus sur 3 familles d’objets témoins de leur époque qui mobilisent les restaurateurs et les équipes scientifiques :

- La Lorica segmentata, une armure retrouvée complète, unique en son genre

La Lorica segmentata a été retrouvée dans l’un des appartements mis à jour par les archéologues, à l’intérieur d’un coffre contenant également un glaive, un poignard dans son fourreau et une lance. L’hypothèse la plus probable est que l’occupant de ce logement modeste fut légionnaire sous les règnes d’Auguste et de Tibère.

Un incendie survenu en l’an 69 de notre ère a permis la conservation de l’armure, mais dans un état malheureusement très instable. Une restauration extrêmement minutieuse est donc en cours pour assurer la pérennité de cet objet.

Compte-tenu de son extrême fragilité, la manière dont l’armure sera présentée va faire l’objet d’une réflexion approfondie, et elle devra être remontée et présentée dans un espace protégé au climat contrôlé. Une équipe composée de spécialistes du militaria, de restaurateurs et de socleurs travailleront de concert pour faire une proposition de valorisation en tenant compte de ces contraintes de conservation.

- Des enduits peints d’un grand raffinement

De nombreux secteurs de ce site ont fourni des enduits peints in situ ou dans les couches de démolition. L’observation des décors a permis d’identifier deux décors distincts dont il reste à réaliser les opérations de restauration.

Le décor aux chèvres est le plus remarquable du site. Il s’agit d’un décor raffiné, composé de candélabres aux motifs très variés et figurés (chèvres, oiseau, sphinges) et de guirlandes luxuriantes. Le vocabulaire ornemental y est particulièrement recherché et varié. Les motifs sont peints avec soin et dextérité.

Le décor bucolique est tout aussi intéressant. L’ornementation est plus sobre que pour le décor précédant mais avec le même raffinement. Le style évoque la nature par des feuillages et des fruits. Ces deux décors, datés de la première moitié du Ier siècle de notre ère, présentent un rendu de grande qualité dont les exemples en Gaule sont peu fréquents : les similarités avec les décors campaniens sont troublantes et évoquent les échanges avec l’Italie.

- Un lot de 3 pavements à restaurer

3 pavements doivent être prochainement restaurés au sein de l’atelier de restauration des mosaïques et d’enduits peints du musée et sites gallo-romains de Saint-Romain-en-Gal.

un sol construit de béton de chaux avec incrustations de marbres polychromes dessinant un quadrillage, une mosaïque dite « au décor de Canthare » et un opus sectile noir et blanc.

Ce lot permet d’apprécier le panel des différents sols que l’on pouvait retrouver dans les habitations romaines. Et comme le musée est aussi un lieu d’accueil pour la formation des étudiants, la mosaïque « au décor de Canthare » sera l’objet d’un mémoire de recherche d’une étudiante en Conservation-restauration des Biens Culturels de l’Université de Boulogne.

Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
Centre de Restauration et d’Etudes Archéologiques Municipal de Vienne -
Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
Centre de Restauration et d’Etudes Archéologiques Municipal de Vienne -
Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines

Devenez acteur de ce projet ambitieux

L’acquisition, la restauration et la valorisation par le Département du Rhône du mobilier issu des fouilles du Bourg de Sainte-Colombe constitue un engagement fort qui s’inscrit dans les objectifs du Projet scientifique et culturel de son musée et répond aux ambitions du programme de modernisation de cet établissement en enrichissant sa collection.

Les fonds récoltés permettront :

de valoriser et conserver l’armure romaine dans les meilleures conditions et de restaurer les enduits peints et les pavements.

En soutenant ces opérations vous contribuerez :

à la valorisation de l’activité archéologique du Département du Rhône, au sauvetage de ces œuvres, à l’amélioration de la connaissance des modes de vies des classes moyennes en Gaule romaine et à faire découvrir au public la collection issue de ces fouilles, et notamment la Lorica Segmentata.

Devenez acteur du grand projet de modernisation du musée et sites gallo-romains de Saint-Romain-Gal !

© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
© Centre de Restauration et d’Études Archéologiques Municipal de Vienne et Centre d’étude des Peintures Murales Romaines
Partager ce projet
Mise à jour le 13/06/2024

Vos contreparties

Les contreparties sont à la charge du porteur de projet.

La Fondation du patrimoine se décharge de toute responsabilité en cas de préjudice.

    Pour 50€

    checkmarkSvgMention (si elle est souhaitée) sur la liste des contributeurs + 1 entrée au musée

    Pour 100€

    checkmarkSvgMention (si elle est souhaitée) sur la liste des contributeurs + 2 entrées au musée

    Pour 200€

    checkmarkSvgMention (si elle est souhaitée) sur la liste des contributeurs + 2 entrées au musée + 1 visite guidée pour 2 personnes du musée et du site

    Pour 500€

    checkmarkSvgMention (si elle est souhaitée) sur la liste des contributeurs + 2 entrées au musée + 1 visite guidée pour 2 personnes du musée et du site + 1 publication du musée

    Pour 1000€

    checkmarkSvgMention (si elle est souhaitée) sur la liste des contributeurs + 2 entrées au musée + 1 visite guidée pour 2 personnes du musée et du site, + de l'atelier de restauration de mosaïques et des réserves + 1 publication du musée

Faites un don à ce projet de restauration !

Peu à peu, dans l’indifférence, le patrimoine de la France se dégrade. La Fondation du patrimoine et ses 950 bénévoles relèvent chaque jour le défi de sauver ce patrimoine pour le transmettre aux générations suivantes, à travers toute la France. Pour nous aider, faites un don.

Mon don

  • 10
  • 100
  • 250
  • 500
Coût réel après réduction d'impôt : 85.00 €info icon
(66% de l'impôt sur le revenu)
Faire un don

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org