S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet

Menu

Tableau de l’Annonciation et Vierge de Charmy à Bassy

Aidez à la restauration de l'huile sur toile intitulée « L'Annonciation » pour qu'elle retrouve sa place au sein de l'église de la commune de Bassy

Tableau
Tableau de l’Annonciation et Vierge de Charmy à Bassy
pinMapSvgBASSY - Haute-Savoie
6 905
7 070

97%

10 405

Définition des montants

Faire un don
lockSvgPaiement 100% sécurisé
Partager ce projet

Restaurer la statue de Charmy

A la suite de la restauration du tableau de l'Annonciation d'Agostino Masucci, la Commune de Bassy souhaite restaurer la statue de la vierge de Charmy, poursuivant ainsi son engagement en faveur du patrimoine communal.

L'histoire de la Vierge de Charmy est liée à la famille Giraud, originaire de Bassy, dont le fils, André Giraud, décéda le 14 aout 1935. André Giraud était élève à l'école de l'Air, fils du Général Henri Giraud. Lors de l'accident, il était passager d'un petit avion qui survolait la commune, qui rencontra un problème de moteur en vol ; l'avion heurta la colline et se disloqua ; André Giraud en fut mortellement blessé. Le Général Giraud et sa femme exprimèrent ainsi la volonté d'ériger une statue de la vierge Marie sur les lieux de l'accident, survenu la veille de la fête de l'Assomption. La statue fut exécutée par le sculpteur Real Del Sarte, auquel on doit de nombreux ouvrages en France. La Vierge de Charmy, en attitude de prière, symbolise la présence de Marie parmi les hommes, au coeur d'un petit village. Le socle sur laquelle elle repose est signé J. Delune, architecte, et est constitué de plusieurs blocs de pierre. La statue sera bénie le 15 août 1937.

La statue, victime des affres du temps et d'actes de malveillance, nécessite aujourd'hui une restauration que la commune engage en 2023. Le coût de la restauration s'élève à 2200 euros.

La restauration de toile d’Agostino Masucci

En 1824, le conseil des familles de la Commune de Bassy s’est réuni et a lancé une souscription pour construire une nouvelle église, plus grande et plus moderne. C’est le seigneur de Bassy, Clément Eugène CARELLI, qui a dessiné les plans de la nouvelle église, dont les travaux ont débuté en 1826, dans laquelle il se fit construire une chapelle mausolée réservée à sa famille. Il a alors profité d’un de ses voyages en Italie pour ramener deux huiles sur toile : Le Couronnement de Saint-Joseph, attribuée à Sebastiano Conca, et l’Annonciation, peinte par Masucci au milieu du XVIIIe siècle.

Ces toiles ont été exposées dans l’église pendant de très nombreuses années. Suites aux conditions de conservation déplorables de l’époque, la toile de « l’Annonciation » a fini par être décrochée dans les années 1960, roulée et repliée sur elle-même, avant d’être entreposée dans la cave du presbytère. La toile n’étant par ailleurs pas signée, le prêtre de l’époque prétendait qu’elle n’avait pas beaucoup de valeur. Ce n’est qu’au début des années 2000 que la toile, amputée de sa partie inférieure, va réapparaître, lors de travaux destinés à transformer l’ancien presbytère en Mairie : bien qu’elle fût très sale, la peinture est apparue de qualité.

L’annonciation, attribuée à Agostino Masucci, a subi des dommages importants au fil du temps. Son état de dégradation est très avancé : l’altération puis la disparition du cadre et du châssis, et les conditions déplorables dans lesquelles la toile a été conservée entre les années 1960 et le début des années 2000, ont en effet conduit à la disparition de sa partie inférieure. Sur la partie restante, d’importantes pertes de matière picturale et textiles sont constatées. De plus, le tissage de la toile est très lâche, la fibre est très fragile et cassante, et d’importantes lacunes et perforations sont visibles.

La commune de Bassy a pris le parti d’une restauration de la partie supérieure de la toile et de la reconstitution de sa partie inférieure, en créant une copie fidèle avec une technique proche de la partie originale, de façon à confondre les deux, en se basant sur les autres versions peintes par Agostino Masucci. Il est ainsi permis de restituer la partie manquante du tableau (son décor, ses couleurs) tout en restant le plus fidèle à la toile d’origine. C’est donc à cette renaissance que la commune de Bassy vous propose de participer. Outre son intérêt esthétique et artistique, la restauration de cette toile marquerait un tournant important et décisif dans l’histoire rocambolesque qui a été la sienne, depuis sa création à nos jours.

Le coût de la restauration s'est élevé à 10 570 euros.

J'ai découvert la toile, repliée et entreposée au fond de la cure à même le sol, dans un état pitoyable : on m'avait même conseillé de la brûler ! Quelle belle histoire ce serait de la revoir un jour à nouveau exposée !

M. Jean-François ABRY, membre du Comité paroissial

Cette toile fait partie de notre patrimoine, et notre patrimoine c'est notre histoire. Pour les générations futures, nous devons la restaurer pour la transmettre dans les meilleures conditions.

M. Rémi PONCET, Maire de Bassy

J'ai découvert la toile, repliée et entreposée au fond de la cure à même le sol, dans un état pitoyable : on m'avait même conseillé de la brûler ! Quelle belle histoire ce serait de la revoir un jour à nouveau exposée !

M. Jean-François ABRY, membre du Comité paroissial

Cette toile fait partie de notre patrimoine, et notre patrimoine c'est notre histoire. Pour les générations futures, nous devons la restaurer pour la transmettre dans les meilleures conditions.

M. Rémi PONCET, Maire de Bassy

La commune de Bassy mobilisée pour son patrimoine

Bien consciente qu’une absence d’intervention équivaudrait à la disparition pure et simple du tableau, la Commune de Bassy a fait le choix d’entreprendre les démarches en vue de sa restauration et qu’il reprenne sa place dans l’église Saint-Didier. La restauration de la toile achevée, la commune s'engage ensuite dans la restauration de la Vierge de Charmy.

La valorisation de ce patrimoine dans une commune prisée par les amateurs de balades et de randonnées permettra également de proposer une halte culturelle et cultuelle dans la commune, dont les points d'intérêts sont connus pour ses vues panoramiques sur la confluence des Usses et du Rhône, sur la région de Seyssel et sur le massif du Colombier.

Les partenaires

Partager ce projet
Mise à jour le 16/01/2024

Faites un don à ce projet de restauration !

Peu à peu, dans l’indifférence, le patrimoine de la France se dégrade. La Fondation du patrimoine et ses 950 bénévoles relèvent chaque jour le défi de sauver ce patrimoine pour le transmettre aux générations suivantes, à travers toute la France. Pour nous aider, faites un don.

Mon don

  • 10
  • 100
  • 250
  • 500
Coût réel après réduction d'impôt : 85.00 €info icon
(66% de l'impot sur le revenu)
Faire un don

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org