TABLEAUX DE L 'HÔPITAL A ALISE SAINTE REINE

Les treize tableaux qui ornent la chapelle de l’hôpital, en fait des cartons de tapisserie, racontent la vie, le martyre et le culte de Sainte Reine. Ils sont classés depuis 1999.

Commandés par la confrérie de Sainte Reine installée en l’église Saint-Eustache de Paris entre 1620 et 1645, ils ont ensuite été donnés à l’hôpital d’Alise une fois les tapisseries réalisées par les Dubout père et fils.

Cet ensemble est très rare. En effet les cartons de tapisserie n’avaient pas vocation à être conservés. La série complète témoigne de l’évolution de la peinture française au 17ème siècle mais aussi des idées et pratiques religieuses de l’époque.

Six des treize tableaux ont été restaurés

Une première souscription organisée par le Centre hospitalier avec le concours de la Fondation du patrimoine en 2016, a permis la restauration de 6 tableaux. Ils ont d’ores et déjà retrouvé leur place sur les murs de la chapelle. Ainsi chacun peut de nouveau apprécier pleinement la valeur de ces œuvres.

 

Histoire de l'hôpital

Au 3ème siècle, une jeune chrétienne d’Alise est martyrisée sur les pentes du mont Auxois. Son culte se développe dès la fin du 4ème siècle dans la ville gallo-romaine d’Alésia. Puis en 866, ses reliques sont transférées vers l’abbaye de Flavigny-sur-Ozerain réputée plus sûre. A partir du 15ème siècle le culte se déplace de nouveau vers Alise autour des eaux guérisseuses. Les pèlerins sont si nombreux et si misérables que de riches dévots, soutenus par la famille royale, décident de créer à partir de 1659, pour les accueillir, l’hôpital qui existe aujourd’hui encore, devenu un établissement public depuis la Révolution..

 

Médias

Nature des travaux

Aujourd’hui, l’association Denoyers-Blondel s’associe au Centre Hospitalier et à la Fondation du patrimoine afin de lancer une seconde souscription pour poursuivre la restauration des sept autres tableaux. Le coût global de l’opération de restauration et de mise en valeur des tableaux s’élève à environ 230 000 € (tranches 1 et 2).

Le Centre Hospitalier de la Haute Côte-d’Or, propriétaire des œuvres, soucieux de leur préservation, avec l’association en charge de leur mise en valeur et la Fondation du patrimoine s’adressent à vous :

Ce patrimoine exceptionnel est le bien de tous, ensemble, participons à sa sauvegarde !

Vous serez toutes et tous, de devenir acteurs de la restauration de ces tableau en faisant un don, par chèque ou en ligne, sur le site sécurisé de la Fondation. Chaque donateur pourra bénéficier de déductions fiscales incitatives.      

 

Partenaires

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine