TEMPLE PROTESTANT A VICHY

Le premier temple protestant de Vichy inauguré en 1867 était édifié à l'angle de la rue du Temple (aujourd'hui rue du Portugal) et de la Place du Marché (aujourd'hui Place de la Poste). Détail culturellement significatif et symbolique, l'édifice avait été financé non seulement par une contribution de l'Eglise Réformée de Bourges et d'une société londonienne en raison de la venue à Vichy de nombreux curistes britanniques de confession anglicane, mais encore par un don personnel de Napoléon III de 7000 Francs et par l'Etat pour 22 000 Francs.

Après l'entrée en vigueur de la loi de séparation de l’Eglise et de l'Etat, l'Eglise protestante de Vichy se constitue, le 23 avril 1906, en association cultuelle et en devient propriétaire. Puis, à cause du bruit dû à la proximité des halles, qui trouble les cultes, il est décidé en 1912 de construire un nouveau temple qui sera érigé au 10, rue du Docteur Max Durand-Fardel (rue des Thermes jusqu'en août 1933).

Les travaux sont dirigés en 1913 par l'architecte protestant Samuel HENRIQUET, concepteur de nombreux immeubles à Vichy : les villas Murillo et Vélasquez (aux 115 et 115 bis boulevard des Etats-Unis en 1906), le Castel Gothique pour le Docteur Desgeorges, la Villa du Docteur Blancher (aux 25 et 31 boulevard de Russie en 1910) et la villa du Docteur Maire (1 rue du Golf en 1911). Il est inauguré lors du culte du 2 août 1914. C’est le temple actuel.

Le style et l’architecture en sont remarquables : cet édifice, qui reprend les codes du temple anglican, constitue un des seuls monuments français construits en style néo-gothique anglais. En façade, surplombant l'axe des deux portes, un trumeau porte les deux bras d'une croix terminés par des feuilles de chêne et des glands. Malheureusement, du fait de leur dégradation, le campanile du fronton et les pinacles doivent être enlevés en 1961.

A l'intérieur, on reconnaît le style gothique perpendiculaire, qui n’existait pas en France, aux voûtes presque plates portées par des colonnes nervurées en forme d’éventail. La structure et le décor se distinguent par l'exubérance et l'aspect touffu des nervures au sommet des piles qui forment des ramifications foisonnantes de liernes et tiercerons. La chaire centrale en loggia est surmontée d'une croix d'où partent des rayons mêlés à un décor de fleurs de style « Art Nouveau ». Elle est fermée, sur le devant, par une balustrade ajourée qui comporte, en son centre, un angelot aux ailes déployées soutenant une Bible. Les décors remarquables sont l’œuvre des stucateurs vichyssois COSTE, LEBRETTE et CHAUMENY.

Financés par un don de la « Colonial and Continental Church Society », les vitraux sont l’œuvre de l'atelier lyonnais DUBOST-SIMON. Les soufflets sont occupés par des fleurs de lys et des feuillages et présentent des tons violets, verts et or. Depuis le 12 février 2002, le temple de Vichy y compris ses décors intérieurs, est inscrit, sous l'impulsion et la forte recommandation de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Auvergne, à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques avec la mention « rare exemplaire de style néo-gothique anglais ». Edifice cultuel, il dépend culturellement du patrimoine de la cité et compte parmi ses richesses. Ne fût-ce qu’à ce titre, il faut le conserver. Mais il a besoin d’importants travaux de restauration et de réhabilitation.

Médias

Nature des travaux

Phase 1 : travaux immédiat de première urgence

  • Sécurisation et consolidation de la façade des éléments de décor,
  • Etanchéité des terrasses,
  • Nettoyage des courettes et autres zones dégradées par les fientes de volatiles et enfin, protection contre les volatiles.

 

Phase 2 : travaux de rénovation et de réhabilitation du temple

  • Ravalement de la façade et repositionnement des éléments démontés
  • Nettoyage et remise en état des vitraux
  • Remise en état des décors et des huisseries
  • Accessibilité notamment pour les PMR
  • Peinture, nettoyage des murs
  • Electricité et éclairage
  • Création d'une bibliothèque

Vocation du site

Aujourd’hui, l’ambition de l’Eglise protestante Unie de Vichy est de l’ouvrir au public et d’en faire pleinement profiter les vichyssois et la société civile. Pour les protestants, le temple lui-même n’est pas un monument sacré, et c’est pourquoi, avec ses nombreuses dépendances, il peut accueillir toutes sortes de manifestations, culturelles ou artistiques telles que des concerts de musique de chambre et de chœurs (l’acoustique y est excellente), des conférences, des expositions d’art, etc.

A cet égard, la paroisse a déjà créé une association culturelle « Théodore Monod », qui organise en moyenne cinq manifestations par an depuis 2014, centenaire du temple, qui donnent l’occasion d’ouvrir le temple à un public élargi et nombreux.

Par ailleurs, la paroisse vient de recevoir en don une bibliothèque exceptionnelle de théologie de 7000 ouvrages. Pour les mettre en place, elle doit aménager un espace accessible qui pourra être ouvert à la consultation et à la recherche. Les dernières journées du patrimoine de septembre 2017 ont donné lieu à un nombre record de visites, plus de 400 ; le temple suscite l’intérêt et la curiosité du public qui découvre l’intérieur inattendu d’un bâtiment remarquable tant par son style et son originalité que par l’harmonie qui s’en dégage. Les bénéfices des manifestations culturelles sont affectés à l’entretien du temple mais il faut à présent envisager également une campagne de travaux de restauration pour préserver voire restituer à cet édifice son aspect d’origine.

De plus, la mise aux normes actuelles du temple et des autres salles et dépendances exige à l’intérieur pour l’accueil et le confort du public un investissement important, qu’il s’agisse de l’électricité, du chauffage ou des travaux d’accessibilité pour les personnes handicapées. D’importants travaux de restauration et de réhabilitation s’avèrent indispensables pour conserver ce monument original et beau, aujourd’hui plus que centenaire, témoin imbriqué dans l’histoire de la Ville. Ainsi pourrait-il véritablement s’ouvrir au public et connaître une nouvelle vie.

devenez acteur
de la fondation du patrimoine