VIGNES DU DOMAINE DE CHAMBORD

Le début de la construction de Chambord est contemporain de la première apparition du Romorantin en Sologne. En effet, dès 1518, un an avant la fondation du château, François 1er décide d’importer dans la région 80 000 pieds du cépage bourguignon. La vigne s’étend ensuite à l’entour. En 1547, à la mort du souverain, un recensement des métairies du domaine royal de Chambord témoigne de la présence de parcelles de vignes dans la plupart des fermes.

Depuis le XVIIIe siècle, les plans anciens de Chambord gardent la mémoire d’une parcelle de vigne sur les terres de la ferme de l’Ormetrou. Ce clos de six hectares est attesté par le plan de 1786 et par un acte notarié de plantation et d’entretien de cette vigne du 9 février 1787.

Dès la fin du XVIIIe siècle, Pierre Dela­cour, le régisseur du Marquis de Polignac, gouverneur de Chambord, décide de com­pléter un clos de vigne sur les terres de l’Ormetrou. Confiée à Sylvain et Jacques Briou, père et fils, vignerons demeurant à Muides-sur-Loire, la plantation a été effec­tive au printemps 1787 sur une parcelle de dix arpents : « …de planter en bons complants d’auvernat blanc et rouge franc, au printemps prochain, dans le temps le plus favorable, dix arpents de terrain, destinés à cet effet dans le parc de Chambord, entre le pavillon de Saint-Dyé et la porte de l’Ormetrou… » (bail du 9 février 1787, chez François Tassin, notaire).

Chambord peut ainsi se prévaloir d’être un « conservatoire » de vignes historiques et naturelles.

Médias

Nature des travaux

Trois cépages seront plantés sur plus de 12 hectares : 8 hectares en Romorantin, apporté sur ordre de François Ier en Val de Loire en 1518-1519, 4 hectares en pinot noir et 20 ares en gamay.

Plus de 5 hectares ont été plantés en juin 2015 (1,3 hectare de Romorantin pré-phylloxérique et 4 hectares de pinot noir). 5,7 hectares de Romorantin et 20 ares de gamay seront ajoutés à cette plantation en 2016. Le complément sera planté en 2017.

Donnant vue sur le château de François 1er et composée du cépage choisi par le Roi, cette vigne est exceptionnelle. Une partie sera pré-phylloxérique, c’est-à-dire constituée de pieds de vigne, non greffés, authentiques, issus d’une parcelle certi­fiée d’avant 1840 par les pouvoirs publics. À tout point de vue, historique, esthétique et environnemental, ce projet est unique.

En respectant les méthodes ancestrales pratiquées dans la région et en s’accompagnant du savoir-faire oenologique de la Maison Marionnet, Chambord défend une certaine idée de l’art de vivre à la française. Chambord proposera un vin d’excellence, biologique et naturel.

Vocation du site

Les vignes de Chambord seront acces­sibles librement au public dans le cadre d’une grande promenade dont l’aménage­ment sera achevé en juin 2016. Des visites seront possibles en calèche, à bicyclette, ainsi qu’une participation à la vendange.

Les bâtiments de la Ferme de l’Ormetrou, située à l’entrée des vignes, seront, par la suite, réhabilités dans une démarche éco-responsable (chai, cuverie, projet d’auberge de jeunesse) et offriront ainsi de belles perspectives pour l’oenotourisme

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine