A l'initiative de l'association du Circuit des Remparts d'Angoulême, la voiture MORS de 1896, propriété de la Ville d'Angoulême, va être restaurée afin d'être remise sur la route et de participer à de grandes manifestations automobiles. Nous soutenons la restauration de cette voiture ancienne, témoin des premiers âges de l'automobile, par une campagne de financement participatif. Celle-ci permettra de restituer à l'identique toutes les pièces en bronze et en cuivre vendues pendant la Seconde guerre mondiale. 

Un peu d'histoire

L'industrie des pionniers de l'automobile française connaît son âge d'or à la fin du XIXe siècle et domine le monde avec les célèbres marques et inventeurs : Mors, Léon Serpollet, Léon Bollet, de Dion-Bouton, Armand Peugeot, Louis Renauld... En 1885, Emile Mors construit sa première voiture à vapeur avec un système unique de chauffage à pétrole. En 1896, il présente avec succès, au 4e Salon du Cycle de Paris son premier véhicule à moteur à essence, un landau de type vis-à-vis doté d'un 4 cylindres en V incliné à 45° à soupape d'admission commandée, d'un graissage à carter sec, de culasses refroidies par eau et de cylindres refroidis par air avec l'innovation d'un allumage à rupteur. La Mors 1896 V4 d'Angoulême est le seul exemplaire connu restant.

Un siècle après sa fabrication, les propriétaires, MM. Rémy-Pierre et René Tapon, descendants de M. Tapon, concessionnaire Mors en Charente, lèguent la voiture à la Ville d'Angoulême. Une restauration conservatoire est heureusement effectuée par les Services techniques de la Ville, qui refont la peinture, la sellerie, la menuiserie et équipent l'auto de pneux neufs. La Mors, préservée, est exposée depuis sous l'escalier d'honneur de l'Hôtel de Ville.  

 

 

Médias

Nature des travaux

La Mors cependant, plus que centenaire, a subi les outrages du temps et de l'histoire. Elle se présente marquée par son âge et dépourvue de nombreux éléments : un certain nombre d'organes mécaniques essentiels ont disparu de même que ses équipements en bronze et en cuivre :

  • les éléments de son système d'admission de carburant, les tubulures et le carburateur ;
  • la pompe à eau et les tubulures de refroidissement ;
  • le système d'allumage à rupteur ;
  • le système de graissage ;
  • le réservoir d'essence ;
  • l'intégralité de ses équipements de cuivre et de bronze.

L'opération de restauration est complexe en raison de l'âge de la voiture  et de la rareté de la documentation existante. Chaque geste technique sera précédé d'une patiente phase préparatoire confiée aux historiens et aux meilleurs spécialistes.

Le coût de cette restauration est de 50 000 €. 

Vocation du site

Dès lors qu'elle sera "remise à la route", la Mors deviendra une ambassadrice de la Ville d'Angoulême et des partenaires qui auront participé à sa renaissance, au fil des événements populaires, notamment automobiles, auxquels elle participera.

Partenaires

  • Circuit des remparts d'Angoulême

    Jean-Marc Laffont Président
    BP 90247 16007 Angoulême Cedex
    05 45 94 31 90
    Site web
    contact@circuitdesremparts.com

  • Ville d'Angoulême

    Xavier Bonnefont maire
    Place de l'Hôtel de Ville 16000 Angoulême

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • VOITURE MORS 1896

    La voiture Mors de 1896 dans les jardins de l'Hôtel de Ville d'Angoulême le 19 avril 2019 / Renaud Joubert