• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Beffroi de Bruniquel

    Dans un mauvais état, le beffroi de Bruniquel nécessite aujourd'hui une importante restauration

    Beffroi
    Soutenus par Mission Bern
    Collecte terminée
    Beffroi de Bruniquel
    missionBernSvg
    pinMapSvgBruniquel
    missionbern.fr
    Le projet
    Partager ce projet

    Le projet : restaurer cet édifice en état de dégradation

    La couverture et la toiture du beffroi sont aujourd’hui en très mauvais état. Le fronton de la cloche possède des pierres défectueuses, déchaussées, qui peuvent, sur le long terme, affecter l’équilibre structurel de l’édifice et chuter sur la voie publique.

    L’édifice doit être mis hors d’eau et d’air. La reprise des briques et la restauration de l’horloge et de la cloche permettront de redonner à la façade tout son faste d’origine. De façon globale, ces travaux permettront de protéger le site sur le long terme grâce aux opérations de sauvegarde de la structure et d’étanchéité des bois, tuiles et maçonneries :

    • Réhabilitation des toiture et couverture ;
    • Scellement des rives et solin au mortier de chaux ;
    • Remplacement des pierres défectueuses sur le fronton de la cloche ;
    • Piquage des murs et jointoiement au mortier de chaux ;
    • Reprise des briques foraines autour de l'horloge ;
    • Platelage et étanchéité sous la cloche.

    Le lieu et son histoire : le beffroi de Bruniquel construit au XIIIe siècle

    Bâtie au XIIIe siècle, la porte Méjane était la porte de la ville médiévale et marquait l’entrée dans la première enceinte fortifiée de Bruniquel. Elle a été remaniée au XVe siècle. Baptisée dès lors beffroi, elle revêt l’aspect qu’on lui connait aujourd’hui. Dominant le village, elle est construite en pierre de taille calcaire, caractéristique de l’architecture locale, avec une voûte en berceau brisé. Certaines pierres portent des signes lapidaires de tailleurs de pierre ou maçons. La façade principale comporte une horloge dans sa partie supérieure. La tour est enfin surmontée d'un petit clocher-mur à l'intérieur duquel se trouve la cloche. De nos jours, ces attributs lui valent également d’être surnommée « tour de l'horloge ». Une passerelle aménagée derrière la tour permet d'accéder directement à l'étage.

    La mobilisation : revaloriser ce lieu

    Le village bénéficie d’un riche patrimoine, essentiellement médiéval mais aussi préhistorique, qui comprend notamment deux châteaux (immortalisés au cinéma dans le film de Robert Enrico Le Vieux Fusil en 1975) et l’église de Saint-Maffre au cœur de l’un de ses hameaux historiques. La restauration du beffroi s’inscrit dans le projet global de valorisation de cette cité au fort potentiel touristique, qui accueille également le festival Offenbach. Le beffroi, porte d’entrée du village médiéval, est en effet le passage obligé des 33 000 visiteurs qui se rendent aux châteaux. La commune va accompagner un vaste projet de restauration des châteaux et envisage la création d’un parcours, avec signalétique explicative, ainsi que des visites guidées à travers les ruelles et les monuments historiques du village.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 26/08/2021
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Vous aimerez aussi

      Voir tous les projets

      Où nous trouver ?

      Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

      La Fondation près de chez vous