S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet
imageEspace donateur
imageEspace projet

Menu

Chapelle de Ranguevelle de Passavant

Soutenez la restauration de la chapelle du cimetière

Chapelle de Ranguevelle de Passavant

© Mairie de Passavant

pinMapSvgPASSAVANT
8 860
10 000

88%

10 302

Définition des montants

Collecte terminée
Merci à tous nos donateurs qui ont soutenu ce projet.L’appel aux dons est maintenant terminé.
Partager ce projet

Le projet :

La chapelle de Ranguevelle est implantée dans l'enceinte du cimetière de la commune de Passavant. Afin de conserver son patrimoine et en sécuriser l’accès, la commune a souhaité engager des travaux. La façade principale sera restaurée avec la reprise de maçonneries (fissures importantes, maçonneries présentant un ventre, chapiteaux dégradés en partie sommitale des chaînes d'angle). Un enduit à la chaux sera réalisé sur la partie supérieure de la façade. La maçonnerie sous l'auvent sera nettoyée et la réfection à neuf de cet auvent  sera réalisée avec une couverture métallique supportée par des poteaux en fonte et lambrequins en bordure de toit. Grâce au soutien de l'Etat et du Département le reste à charge pour la commune sera de 40% du coût des travaux. 

Le lieu et son histoire :

Située sur un territoire certainement occupé depuis l’époque romaine, la Chapelle « Notre-Dame-de-Ranguevelle » était à l’origine la première église du village. Elle marque l'emplacement de ce dernier. Il fut progressivement abandonné au XIIIème siècle, les habitants s’installant au pied du château construit en 1255 par Aimé de Montfaucon-Montbéliard. Le village, baptisé Rangavilla ( 1044-1147) , puis Rancoville, Rainguevilley, prendra le nom de Passavant-le-castel en 1266. Passavant devint alors une importante seigneurie regroupant plusieurs villages. L'Eglise de Ranguevelle avait été donnée à l'abbaye Saint-Paul de Besançon en 1044. Dédiée à Notre Dame, lieu de pèlerinage pour toute la région, elle fut démolie au début du XXème siècle et remplacée par un nouvel édifice, dont l'architecte Etienne Barrand avait établit les plans dès 1776.

La mobilisation :

La commune de Passavant fait appel au soutien de donateurs, mécènes et de partenaire pour mener à bien la restauration de son patrimoine afin de le rendre accessible en toute sécurité. Ainsi il sera possible à chacun de découvrir, s’il le souhaite, le travail de l’artiste Philippe Tatre qui a illustré sur les vitraux de la chapelle, le supplice des cent plaies subi par Joseph Marchand, missionnaire originaire de Passavant et mort au Vietnam en 1835.

Partager ce projet
Mise à jour le 22/05/2024

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org