CHAPELLE SAINTE-LUCIE À MIRMANDE

L’histoire de sainte Lucie est fortement ancrée dans celle des Mirmandais qui ont directement participé à son édification. En effet, la chapelle Sainte-Lucie a été construite au terme d’une souscription réalisée auprès du public, essentiellement des fidèles mirmandais en 1887-88. Ainsi 252 dons permirent de réunir la somme de 2 385.05 francs. Le coût total s’éleva à 5 952.15 francs.

La chapelle fut bénie le 22 juillet 1888.

Le 15 février 1941, la chapelle a été attribuée à l’association diocésaine de Valence pour entretien du culte, pèlerinage traditionnel. Elle a été acquise par la commune de Mirmande le 21 octobre 2003.
La chapelle est située aux abords immédiats du village, près d’une des entrées des remparts, à proximité d’une ancienne filature et du lavoir public.
Elle présente une architecture très simple selon des proportions harmonieuses. Son toit actuellement recouvert de tuiles mécaniques sera restauré avec l’utilisation de tuiles canal.
La statue de sainte Lucie a été déposée et a perdu son bras.
L’autel est de style baroque, en marbre blanc et rose avec un décor floral en incrustation dorée.
Il se dégage de l’ensemble de cet édifice une impression d’harmonie et de charme auxquels contribuent l’environnement bucolique des lieux, la dimension et la simplicité de l’architecture, et la délicatesse du décor de l’autel.
La chapelle Sainte-Lucie est de fait fermée depuis de longues années et elle a été utilisée comme lieu de stockage de matériel communal. Le projet vise à une remise en état qui permette une ouverture au public mais aussi une utilisation régulière des lieux.
Elle est aujourd’hui en mauvais état : le toit est en plusieurs endroits très abîmé, des trous ont été provoqués par le frottement des arbres voisins, certains vitraux ont été cassés à la suite d’une effraction; ces deux éléments rendent l’édifice très vulnérable.
L’intérieur de l’édifice a donc été dégradé par des entrées d’eau mais aussi par l’utilisation qui a été faite de la chapelle en débarras.

Les baies sont revêtues de vitraux très simples et protégés de grillages. Deux sont en bon état et ne nécessitent qu’un sérieux nettoyage, une autre présente des vitraux en partie cassés et une dernière a dû être en partie murée après un essai d’effraction; l’œilleton de la façade a été également abîmé et impose un travail de remise en place de l’élément d’architecture avant pose des vitraux.
Les éléments de l’emmarchement de l’autel ont été déplacés, une colonnette a disparu. Un nettoyage est nécessaire.
La statue de sainte Lucie a été déposée et a perdu sa main ainsi que l’assiette et les yeux qu’elle portait.

Médias

Nature des travaux

- Réfection de la toiture
- Elagage des arbres entourant la chapelle et mettant en danger son toit
- Réfection à l’identique des vitraux défectueux : remplacement de toutes les protections, nettoyage des vitraux.
- Restauration de l’autel : dépose et repose après consolidation des marches descellées, nettoyage de l’emmarchement, remplacement de la colonne en marbre « rouge incarnat » manquante, réfection des joints autour de la façade du tabernacle.
- Restauration et remise en place extérieure de la statue de sainte Lucie en terre cuite 

Vocation du site

La commune de Mirmande souhaite restaurer la chapelle Sainte-Lucie afin de pouvoir l’ouvrir au public soit à l’occasion de manifestations patrimoniales, soit à l’occasion de manifestations culturelles : expositions et concerts notamment. Sa dimension réduite en fait un lieu complémentaire à l’église Sainte-Foy.
La chapelle est par ailleurs située à la lisière du village dans un environnement qui a beaucoup de charme tout en étant facilement accessible aux visiteurs.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine