A quelques lieues à peine au sud-ouest de Nevers, sur la rive droite de l’Allier, s’accroche à l’éperon rocheux dit « Le Rochefort » le stupéfiant petit château fort de Meauce. Fermé comme un écrin idéalement circulaire, ce joyau de forteresse occupe l’emplacement d’une primitive motte féodale, d’où il surplombe la rivière qui coule à ses pieds à travers un vaste paysage de bocage.

L’origine de la forteresse remonte au XIVe siècle : c’est le roi Saint Louis qui offrit ces terres au premier seigneur de Meauce. Ce dernier, revenant de croisade les yeux crevés, aurait souhaité construire un lieu protecteur : la forme circulaire fut ainsi adoptée en reprenant la forme du rocher sur lequel le château est implanté.

D’emblée, il capte le regard et enchante l’imagination ; par la perfection de ses proportions, l’harmonie qui s’en dégage, il semble comme sorti d’un songe, irréel, presque immatériel.

Arrondie autour d’une petite cour intérieure, la forteresse ne s’ouvre au dehors que par quelques fenêtres, rares concessions, succédant aux meurtrières, à l’agrément d’une vue irremplaçable.

En dépit de ses attraits, abandonné et négligé par ses propriétaires successifs malgré son classement au titre des Monuments Historiques, l’édifice ouvert à tous les vents se trouve aujourd’hui dans un état de désolation extrême. Son arrêt de mort semblait irrévocable.

 

Depuis quelques mois, le vieux château reprend ses forces grâce à un exceptionnel élan collectif. Passionnés par cette perle rare, les nouveaux propriétaires, Cédric et Séverine Mignon, ont choisi de s’engager pour la restauration de ce monument, motivés par l’aide de nombreux bénévoles. Et, en quelques mois le vieux château oublié est devenu une star des réseaux sociaux ! Mieux encore, il retrouve une vie palpitante avec une petite dizaine de compagnons, artisans, ouvriers, qui redressent charpente et murs de cet ensemble exceptionnel. Au-delà de cette petite dizaine d’experts du patrimoine à son chevet, plus de 500 personnes réunies dans une association se mobilisent pour accueillir public et bénévoles, afin que ce sauvetage soit collectif et participatif. C’est une histoire de fous qui se déroule en direct pour sauver le vieil édifice : vous aussi soyez « fou de patrimoine », et participez à votre mesure à ce beau projet !

Pendant toute la durée des travaux, les propriétaires ont à cœur de faire vivre la forteresse avec l’organisation de nombreux évènements culturels : des concerts en plein air, un festival photo et nature en octobre, une fête médiévale à l’occasion des Journées du patrimoine en 2017, etc.

En 2017, plus de 4 000 visiteurs ont été séduits par le château, et plus de 5 000 visiteurs sont attendus en 2018. 20 000 personnes suivent l’aventure sur les réseaux sociaux.

Nature des travaux

Le sauvetage du château est urgent. Trois tranches de travaux, soutenues chacune à 50% par le ministère de la Culture, doivent permettre au vieux château d’être mis hors d’eau, hors d’air et de retrouver à l’identique ses planchers, cheminées. Le château, ses douves, les granges, le vieux colombier, et ses 12ha d’allées bicentenaires, sont intégralement classés Monument Historique. Le château, en péril, fait partie de la liste « Bern » et les services de l’État (DRAC et SRA en tête) soutiennent activement le projet.

 

Les deux premières tranches doivent permettre de consolider les murs, commencer la couverture, restaurer les baies, remettre les planchers en place, tels qu’ils l’étaient au début du 18ème siècle.

La 1ère tranche de travaux a débuté en mai 2017. En décembre de la même année, une opération de financement participatif réunissant 300 mécènes lui permet de recueillir plus de 30 000 euros. Le château de Meauce reçoit également un prix de 25 000€ d’une association regroupant les propriétaires de monuments historiques privés. En outre, il est le lauréat 2017 du prix VMF-Forges d’Aubigny, d’une valeur de 5000 € remis sous forme de reproductions fidèles et de grande qualité de modèles historiques de ferronnerie pour orner les huisseries.

La 2ème tranche de travaux est lancée en automne 2018. Cette 2ème opération de financement participatif, conduite avec l’appui de la Fondation des VMF, contribuera à ses travaux.

Fin 2019, la troisième tranche terminera de mettre hors d’eau et hors d’air le vieux château et permettra même l’aménagement du château pour qu’il redevienne un château habité et ouvert à la visite.

Vocation du site

Séverine et Cédric Mignon sont les passionnés un peu fous qui mènent cet ambitieux projet avec une folle énergie depuis juillet 2016. Littéralement foudroyés par la beauté du monument lorsqu’ils l’ont découvert, ils y sont présents tous les weekends et pendant leurs vacances, avec leurs trois filles. Ils communiquent, organisent les événements, accompagnent l’association, accueillent visiteurs et bénévoles avec joie et succès depuis maintenant deux ans.

En attendant la fin de la restauration, la famille a emménagé dans la maison du gardien afin d’avoir toujours la demeure sous leurs yeux.

Depuis qu’ils ont repris la forteresse, les Mignon ont été émerveillés par les marques de solidarité et d’intérêt que leur ont témoignées des personnes des environs, touchées par leur projet : l’un leur a rapporté un blason de pierre qui ornait le fronton en expliquant que son grand-père l’avait trouvé dans un fossé, l’autre leur confie un moule à hosties aux armes de la famille de Meauce, ou d’autres encore effectuent des recherches pour démontrer que la mère de leur famille descend directement des seigneurs de Meauce !

Le projet est soutenu également par une association dynamique, présidée par Yves Huet de Froberville. Elle soutient les propriétaires et fédère les énergies. L’association organise les chantiers bénévoles, dont elle accueille aujourd’hui plus d’une centaine par an.

 

A terme, la famille Mignon souhaite faire de Meauce un château vivant, et non un château musée : ils comptent donc développer des événements pour toucher 10 000 visiteurs après les travaux, tout en respectant son intégrité écologique et naturelle pour sensibiliser le public à l’environnement et au patrimoine. Les ailes nord, est et ouest seront destinées à la visite, y compris le chemin de ronde, tandis qu’ils logeront dans l’aile de sud.

 

En dehors des périodes d’ouverture au public, le château pourra être loué par des familles pour de courts séjours.

Association et propriétaires un peu fous sont les deux ingrédients nécessaires pour mener à bien ce sauvetage !

Le mot des propriétaires
« Notre aventure au château de Meauce est merveilleuse et folle à la fois ! Comme elle est merveilleuse nous voulons la partager avec le plus grand nombre. Comme elle est folle et démesurée nous avons besoin de l’aide et du soutien du plus grand nombre. Nous voulons ainsi témoigner que nous pouvons sauver des beautés du patrimoine d’une façon nouvelle, solidaire et plus collaborative. La folie est une chance pour le patrimoine, soyons fous ensemble ! »

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine