CHATEAU DU COURBAT A LE PECHEREAU

Le château du Courbat, une des plus belles mairies de France, est une maison forte entourée de larges douves d’eau. C’est l’un des plus jolis manoirs de l’Indre.

Elle est mentionnée dès 1218, sous le nom de « Guorbat ».Ce terme dériverait d’un radical bas-latin désignant une pièce d’eau profonde et boueuse ou une sorte de fossé (un gourd berrichon). A cette date, c’est Pierre Couraud du Courbat du Vivier qui en est le seigneur. De cette époque médiévale, demeure le portail d’entrée, autrefois précédé d’un pont-levis, qui donne accès à la petite cour d’honneur ouverte et au corps de Logis.

Au XVIIe, la famille Mauduit l’acquiert, l’embellit et l’agrandit. Au-dessus de la porte principale, l’oeil est attiré par un cadran solaire et une inscription datant de 1662 : « Passant à force d’y passé tu pourrois bien y demeuré »

Jusqu’en 1760, six familles se succèdent dans les lieux. Louis de Chevestre, le nouveau propriétaire engage d’importants travaux. Son fils Nicolas, y fait construire un curieux escalier en bois à double révolution. Membre du Grand Orient de France de la loge d’Argenton, il continue les embellissements du château en y laissant son empreinte maçonnique. La famille d’Hubert de Lafforest vend en 1985, l’édifice et ses dépendances à la commune.

Jean Descout, maire de l’époque, entreprend d’importants travaux afin d’y aménager la Mairie qui sera classée en 2015, parmi les 12 plus belles mairies de France. Dans le prolongement de cette distinction, un timbre sera édité.


« Le Courbat » est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques, par arrêté du 19 novembre 1978.Sont concernés : les toitures et façades entourées des douves.


Au fil du temps, la remarquable toiture s’est détériorée et sa remise en état est indispensable à la sauvegarde de l’édifice. Les travaux sont pilotés par le cabinet Niguès, architecte du patrimoine et se décomposent en trois lots : maçonnerie/pierre de taille, couverture et charpente/menuiserie. Le montant des travaux est de 507 147 € qui peuvent être subventionnés par la DRAC et le Département via son fond patrimoine. Le montant restant à la charge de la commune est de 285 717 €.


Afin de réduire cette dépense importante, nous faisons appel au savoir-faire de la Fondation du patrimoine pour organiser une souscription publique. Si, nous l’espérons, celle-ci atteint 25 357 €, nous pourrons espérer obtenir une subvention de la Région Centre-Val de Loire.


Nous comptons sur votre mobilisation et votre générosité afin de sauvegarder ce patrimoine d’exception. D’avance merci.

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine