• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    Cheminée de l'ancienne tuilerie-briqueterie de Râches

    Une fois la cheminée restaurée, la reconversion du site pourra s'enclencher.

    Tuilerie
    Projets départementaux Loto du patrimoine 2022
    Soutenus par Mission Bern
    Cheminée de l'ancienne tuilerie-briqueterie de Râches
    missionBernSvg

    © Bâtiment et cheminée de la tuilerie-briquterie de Râches

    pinMapSvgRACHES
    missionbern.fr
    Le projet
    Les actualités
    1
    Partager ce projet

    Le projet : réhabiliter les lieux pour en faire un lieu culturel et mémoriel ouvert sur le territoire

    Le site de l'ancienne tuilerie de Râches se situe au bord de la Scarpe, à quelques kilomètres au Nord-Est de Douai. Elle est la propriété de la Tuilerie Briqueterie et Céramique de Râches, et son histoire est étroitement lié à celle de l'histoire familiale et personnelle de son gérant actuel.

    Ce site industriel, comme toute installation avec un four, est dominé par une cheminée, considérée désormais aujourd'hui dans la région Hauts-de-France, comme des beffrois du travail.

    C'est cette cheminée qui nécessite une intervention urgente pour la préserver. Les cerclages sont, en grande partie, tombés et environ 1.5 m² de maçonnerie au sommet s'est abattu lors de la tempête en février 2020.

    Pour que ce site industriel puisse connaitre une nouvelle vie, il faut commencer par son étendard qu'est sa cheminée. Il est donc prévu :

    • le renouvellement de tous les cerclages (dont peinture) ;
    • le rejointoiement du fût de la cheminée ;
    • le remplacement des briques manquantes ;
    • la dépose d’une dalle de béton au sommet de la cheminée pour stabiliser l’ensemble ;
    • l'installation d’un nouveau paratonnerre.

    Ces travaux seront réalisés par une société spécialisée dans la rénovation des cheminées.

    Dans un second temps, le bâtiment mitoyen sera remis en état pour préserver l'ancien séchoir de marque Keller construit au départ pour le séchage des tuiles.

    • Août 2022

      Sélection par la Mission Patrimoine

    • Septembre 2022

      Démarrage des travaux

    • Hiver 2022

      Fin des travaux

    Le lieu et son histoire : un site industriel typique du passé économique régional

    La cheminée actuelle a été érigée après la guerre 14/18 suite au dynamitage de la précédente au départ des Allemands. Cette cheminée est encore aujourd'hui entourée d'un bâtiment qui a été construit pour abriter le four tunnel construit en 1962 et démoli à ce jour.

    Comme tout site industriel, l'histoire de la production de ce site est marqué par les aléas de la grande histoire mais aussi de l'évolution des techniques de production et des goûts des usagers. Ainsi, en 1914, le catalogue de produits réalisés sur place est très varié : tuiles mécaniques, flamandes, de faitage ou de rives, briques émaillées toutes couleurs, pots de cheminée et pots à fleurs.

    Aux environ des années 1936, la fabrication s'oriente vers la brique de parement de Râches, les briques creuses porteuses et les plâtrières pour les cloisons. Après la guerre 39/45, ces productions se développèrent par la construction en 1954 de séchoirs tunnel (1954) et surtout après la construction d'un four tunnel en 1962, le premier de cette importance au nord de Paris.

    A la fin des années 80, les difficultés apparurent sur le marché de la brique creuse concurrencé par les parpaings en béton et les briques plâtrières par les carreaux de plâtre. La production se réduit alors progressivement à la seule fabrication de pots de cheminée, qui restent à ce jour le seul produit encore fabriqué par la société Raches Poteries.

    Aujourd'hui, tous les locaux aménageables sont à ce jour loués. Ainsi, une partie des locaux est occupée par une activité artisanale de production de bières artisanales sur place avec dégustation proposée aux visiteurs avec vue sur la salle de brassage. Se trouvent également désormais sur le site, un grossiste en fleurs fraîches, une société de recyclage de produits plastiques, un constructeur de vérandas, un électricien, un bucheron et une société d'engineering.

    La mobilisation : un projet ambitieux mais fédérateur

    Après la cheminée, d'autres travaux seront nécessaires pour préserver ce lieu historique:

    • mise aux normes de sécurité pour les visites ;
    • entretien des bâtiments ;
    • agencement d'un local pour en faire un lieu retraçant les activités industrielles et artisanales passées de Râches et de ses environs.

    Des ateliers d'artistes pourront compléter la rénovation du site.

    En attendant, la patrimonialisation des lieux a déjà connu quelques prémices puisque d'une part, en 2021, le site, repéré par la directrice de l'Ecole d'art de Douai, a servi de thème à une exposition, avec réalisation de projets d'artistes, appelée « Terre de Râches » et qui s’est tenue dans les locaux de l'Ecole d'art de Douai de septembre et octobre 2021.

    Et d'autre part, le propriétaire des lieux travaille en étroite collaboration avec l'association "Le Non Lieu" basée sur Roubaix et dont la mission est notamment la valorisation des anciens sites industriels régionaux.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 29/08/2022
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Vous aimerez aussi

    Voir tous les projets

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact