S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet
imageEspace donateur
imageEspace projet

Menu

Eglise de l'Assomption de Colonne

Participez à la restauration du clocher de Colonne

Eglise de l'Assomption de Colonne
pinMapSvgCOLONNE - Jura
400
20 000
400

Définition des montants

Faire un don
lockSvgPaiement 100% sécurisé
Partager ce projet

Le projet : préserver le clocher de l'église

La couverture en dôme est constituée de plusieurs matériaux (ardoise, zinc et bande en acier). Le voligeage du dôme est en sapin, la couverture en ardoise est vieillissante et des moisissures indiquent sa porosité. Les huit pans de toiture présentent tous une faiblesse. L'écartement des ardoises est en partie irrégulier et les riverains constatent des débris au sol lors de grands vents. Des ardoises sont manquantes ou cassées et certaines ont été remplacées par des ardoises neuves ou par des tuiles de substitutions en zinc. L'entourage du châssis d'éclairement n'est plus étanche. Les arêtiers en zinc présentent des ondulations. Les couvre-joints en bas de certains arêtiers sont décollés et fortement déformés par le vent. La bande en acier galvaniser en partie basse est rouillée et semble percée par endroit. Une restauration complète du clocher est donc programmée pour la sauvegarde de cet édifice.

Un peu d'histoire : un clocher construit par un architecte dolois

L'église a été reconstruite sur la motte féodale en 1700, et dès 1752 le clocher fut reconstruit par l'architecte Anatoile Amoudru de Dole, avec une couverture en fer blanc et tuiles plombées. En 1781 ce clocher était donc couvert en tuiles vernissées avec les arêtiers et la flèche en métal (à l'époque fer blanc maintenant en zinc). En 1784, la grande cloche aujourd'hui classée monument historique fut montée. Puis l'église tomba en ruine pendant la révolution et en 1858 l'architecte Perrard Narcise est appelé à faire un diagnostic des désordres. La toiture est refaite en 1861 en tuiles et fer blanc. En 1925 des réparations de la toiture sont effectuées. L'actuelle couverture en zinc et ardoises est datée de 1938. En effet, l'ardoise de provenance d'Angers s'est répandue après le début du XXème siècle grâce au développement des chemins de fer.

La mobilisation : l'investissement de tous les habitants

Les communes de Colonne, Biefmorin, Neuvilley et du Chateley s'investissent pour la restauration de leur église dans les règles de l'art, en engageant cette restauration historique du clocher. Le coût est conséquent pour ces villages et les municipalités comptent sur le soutien du plus grand nombre pour mener à bien ce chantier.

Partager ce projet
Mise à jour le 14/05/2024

Faites un don à ce projet de restauration !

Peu à peu, dans l’indifférence, le patrimoine de la France se dégrade. La Fondation du patrimoine et ses 950 bénévoles relèvent chaque jour le défi de sauver ce patrimoine pour le transmettre aux générations suivantes, à travers toute la France. Pour nous aider, faites un don.

Mon don

  • 10
  • 100
  • 250
  • 500
Coût réel après réduction d'impôt : 62.50 €info icon
(75 % de l’impôt sur le revenu dans la limite de 1 000 €)
Faire un don

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org